Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens
reisz.flv IMG/flv/reisz.flv

Le festival rend un hommage croisé à deux artistes engagés, un réalisateur d’origine tchèque et une actrice américaine : Karel Reisz et Betsy Blair.

JPEG - 8 ko
Karel REISZ

Karel Reisz entame sa carrière de réalisateur en Grande-Bretagne, sous la bannière du « Free Cinema » (la Nouvelle Vague anglaise), aux côtés de Lindsay Anderson ou Tony Richardson. Il signe deux documentaires (Momma Don’t Allow, co-réalisé avec T. Richardson ; We Are The Lambeth Boys), avant de passer à la fiction en 1960 avec un film devenu culte, Samedi soir, dimanche matin (avec Albert Finney).
Durant sa période britannique, il aborde divers genres, avec la Force des ténèbres (1964), Morgan (1966, Stephen Frears, l’un de ses héritiers avoués, fut son assistant réalisateur), Isadora (1968).
En 1974, Le Flambeur (1974) inaugure sa carrière américaine où il aborde des sujets forts comme les séquelles de la guerre du Vietnam (Les Guerriers de l’enfer, 1978). En 1981, il rencontre avec la Maîtresse du lieutenant français - qui révèle Jeremy Irons - son plus grand succès public.

JPEG - 9.4 ko
Karel REISZ & Vanessa REDGRAVE

Tout au long de sa carrière, il s’est affirmé comme un excellent directeur d’acteurs, de Vanessa Redgrave à Jessica Lange, en passant par James Caan, Nick Nolte, Meryl Streep ou Ed Harris.

JPEG - 5 ko
Betsy BLAIR

Betsy Blair est une actrice de la même trempe qu’Ida Lupino (actrice/réalisatrice américaine à qui le festival a consacré une rétrospective en 2005), avec qui elle partage également une forte personnalité et un engagement passionné.

JPEG - 6.7 ko
Betsy BLAIR

Elle incarne plusieurs manières de voir et de faire du cinéma : le Hollywood classique (mariée à Gene Kelly, elle a tourné pour Cukor, Litvak, Mankiewicz ou Sturges) et le cinéma européen, qu’il soit d’auteur (Le Cri d’Antonioni, Grand-rue de Bardem, Quand la chair succombe de Bolognini) ou populaire (Rencontre à Paris, avec Robert Lamoureux ; Descente aux enfers avec Claude Brasseur et Sophie Marceau).
Betsy Blair tenait le premier rôle de MARTY, Palme d’Or au festival de Cannes en 1955. Blacklistée durant le maccarthysme, elle est l’invitée naturelle du Festival d’Amiens, alliant conscience politique et lucidité artistique. Elle évoquera sa riche carrière ainsi que la mémoire de Karel Reisz dont elle fut l’épouse. Le titre de son autobiographie convient parfaitement à cet hommage : Le Souvenir de tout ça. Amours, politique et cinéma.

home
Betsy BLAIR & Karel REISZ (en présence de Betsy BLAIR)