Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

En 2013, nous avions consacré une rétrospective à Gérard Blain cinéaste. Gérard Blain, d’abord acteur, mais dont nous avions, pour le bonheur de tous, exhumé l’œuvre trop méconnue de réalisateur, dans une intégrale qui a fait date — dans le cœur des festivaliers et dans les colonnes de nos magazines officielles (huit pages dans les Cahiers du cinéma !). Le FIFAM poursuit cette politique de défrichage des histoires secrètes ou parallèles du cinéma, en proposant des intégrales en 35mm, de films qui ne connaissent ni ressorties en salles ni éditions DVD complètes.

En 2014 c’est vers le cinéma indien que nous nous sommes tournés. Le cinéma bollywoodien a connu ces dernières années un essor considérable, notamment grâce à la redécouverte en France de tout un pan du cinéma classique indien, mais aussi d’un cinéma de genre contemporain qui se retrouve dans les plus grands festivals internationaux. Cinéma populaire par excellence, le cinéma abusivement nommé « bollywoodien » (qui ne représente que le cinéma produit à Bombay) est un enchantement de tous les sens, avec un sens musical qui n’est plus à démontrer. Le FIFAM a choisi de présenter l’œuvre d’une star de l’histoire du cinéma indien, Guru Dutt, réalisateur/acteur-phare des années cinquante et soixante, la grande période du cinéma de Bombay. Nous présenterons donc l’intégrale de son travail de réalisateur (sauf un, présumé perdu) dont certains titres n’ont pratiquement jamais été vus en France. Avec neuf films transcendés par la musique et le chant, réalisateur et acteur de légende, Guru Dutt a conçu un cinéma romantique et tourmenté, chargé d’un désir de vie aussi fougueux que douloureux. Autant de récits d’amour par un artiste sans équivalent dans l’histoire du cinéma.

Une manière de voir et de concevoir le cinéma qui est aussi, qui est toujours la nôtre.

Fabien Gaffez

home
Guru Dutt cinéaste