Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Le Festival d’Amiens lance en partenariat avec l’AFC la première édition de « Caméflex Amiens », manifestation culturelle et professionnelle dédiée aux directeurs de la photographie. En plus de rendre hommage à un chef opérateur à travers une rétrospective de ses principaux films, chaque année, « Caméflex Amiens » proposera une « master class » où le directeur de la photographie honoré y conviera plusieurs opérateurs de son choix. Pour cette première édition, Ricardo Aronovich (AFC-ADF) à qui le Festival rend hommage, a choisi d’inviter George Lechaptois (AFC), qui présentera dans le cadre du Festival The Passenger de François Roger, et Gérard de Battista (AFC), qui évoquera sa collaboration avec le regretté Claude Miller sur Thérèse Desqueyroux. Ensemble, ils reviendront sur la carrière de Ricardo Aronovich (AFC-ADF) et aborderont la particularité et la spécificité de leur métier.


CAMÉFLEX – AMIENS « LA LUMIÈRE AU CINÉMA »
Par Alain Coiffier

À la base d’un chef-d’œuvre, il y a bien souvent une rencontre importante, une complicité fondatrice, un binôme à l’alchimie complexe : le réalisateur et le directeur de la photographie du film. Orson Welles et Gregg Toland ; Ingmar Bergman et Sven Nykvist ; Jean-Luc Godard et Raoul Coutard ; Eric Rohmer et Nestor Almendros ; Ruy Guerra et Ricardo Aronovich ; les exemples ne manquent pas de ces collaborations profondes qui nous ont permis de contempler tant de chefs-d’œuvre. Le cinéma est un théâtre d’ombres et de lumières. De là nous est venu ce besoin d’une manifestation dédiée à l’art de la lumière qui associe à la plénitude du récit, la force de l’image, une manifestation qui n’existe plus en France depuis que Kodak a dû interrompre les rencontres Lumière de Chalons. Mettre en vedette et honorer les peintres de la pellicule qui traduisent en images le talent du metteur en scène et le décuplent, voilà l’idée que nous étions nombreux à vouloir mettre en œuvre. Donner un vaste coup de projecteur sur une profession insuffisamment reconnue en ces années de transformations douloureuses dues à la révolution numérique et à la remise en cause du support film. Une profession, un art, qui doivent se réinventer profondément pour continuer à entretenir et préserver la magie du cinéma que nous aimons. Voilà ce que nous proposerons dans quelques semaines - et chaque année - dans le cadre du Festival international du film d’Amiens. Ce sera le CAMÉFLEX – AMIENS.

Une manifestation née de la rencontre entre les membres de l’AFC et le directeur artistique du Festival du film d’Amiens, Fabien Gaffez, que j’ai eu l’initiative et le privilège de réunir ensemble. Mon propre parcours dans le cinéma, dans la production d’abord – avec Jean-Pierre Rassam et Claude Berri – puis dans le film publicitaire – Channel Films – puis dans les laboratoires – Madrid Film Lab – puis chez Alga et Panavision, m’a toujours permis au fil des années d’entretenir des rapports étroits, amicaux et souvent passionnés avec les directeurs photo côtoyés au quotidien des plateaux, des salles d’étalonnage et des bancs de préparation des caméras. La photo a toujours été pour moi empreinte d’une sensibilité spéciale – je suis aussi photographe ! – et c’est un grand plaisir aujourd’hui de pouvoir être à la base de ce projet dont j’assure la coordination sous le contrôle de Fabien Gaffez et de l’organisation du Festival d’Amiens.

POURQUOI LE CAMÉFLEX ?
Caméflex parce que c’était le nom d’une caméra mythique inventée en France en 1947 par les techniciens de Éclair qui avait conquis rapidement tous les directeurs de la photographie français et bien d’autres aussi hors de nos frontières. La première caméra 35mm reflex, portable et rechargeable sur le plateau, la caméra qui avait bouleversé alors l’écriture cinématographique par sa maniabilité et qui fut adoptée dans les années soixante par tous les réalisateurs de la Nouvelle Vague, puis par la génération de Claude Lelouch aussi bien que par Orson Welles, Stanley Kubrick et bien d’autres metteurs en scène et opérateurs.

POURQUOI AMIENS ?
Le Festival international du film d’Amiens, depuis ses débuts, a toujours su tisser de façon spectaculaire des liens particuliers avec les cinématographies les plus variées. Amiens est le lieu de la diversité et du raffinement en matière de films, sans complexes ni obligations. Avec une spéciale attention pour la lumière, et c’est ce qui nous a amenés à créer cette manifestation dans cette ville, dans le cadre de ce festival, si proche de Paris, si proche de nous, par la distance et par la sensibilité. L’an passé Amiens rendait un hommage magnifique aux directeurs de la photo mexicains, avec « Lumières mexicaines ». Et bien, à partir de cette année, place à Amiens, en partenariat avec les directeurs de la photo- graphie de l’AFC, à la beauté et à la force du langage de la lumière, sans laquelle le cinéma n’existerait pas ! Place au Caméflex !

home
Les Directeurs de la photographie invités