Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Le Festival international du film d’Amiens s’est toujours donné pour mission d’explorer tou-tes les formes d’expressions cinématographiques. C’en est même devenu, si l’on ose dire, sa « marque de fabrique ». Le cinéma d’animation fut l’une de ses préoccupations constantes, tant à travers sa volonté de défrichage des différentes cinématographies, que dans son travail de fond en direction du jeune public. À l’occasion de l’année de la Russie (et parallèlement à l’hommage que nous rendons à Alexandre Petrov), le Festival donne un coup de projecteur sur le cinéma d’animation russe, et plus particulièrement, nous le verrons, sur l’école de SHAR, qui est également un studio de production. Constantin Golubkov, réalisateur, viendra accompagner son film et présentera le Studio Shar.

L’animation russe relève, cela va sans dire, d’une grande et profuse tradition. Mais la chute du communisme a changé la donne en termes de production et de créativité, libérant certains esprits, donnant naissance à un grand nombre de cinéastes de renom tout en restructurant de fond en comble l’économie du cinéma. Les questions du financement dans la Russie postsoviétique posent ainsi quelques problèmes. L’influence des studios Soyuzmultfilm, créés dès 1936 pour rassembler les meilleurs créateurs de l’animation soviétique, a diminué de façon spectaculaire. En 1993, les principaux « animateurs » de Soyuzmultfilm (Yuri Norstein, Fjodor Chitruk, Andrey Khrjanovsky et Edward Nazarov) quittent le fameux studio pour fonder l’école « Shar ». Cette école va vite se développer et per-mettre notamment à de jeunes animateurs d’émerger.

Mais au début des années 1990, et ce malgré le départ pour Hollywood de son co-fonda-teur Igor Kovalyov, c’est le studio Pilot qui domine les débats en Russie. À l’image de Soyuzmultfilm avant eux, les studios Pilot vont héberger et former une toute nouvelle génération d’animateurs, parmi lesquels on peut trouver Mikhail Aldashin, Ivan Maximov ou Alexandre Petrov. Ce dernier signe en effet ses deux premiers films sous l’égide de Pilot. Pour évoquer au moins un aspect de cette riche tradition, le Festival d’Amiens présente une sélection d’une quinzaine de films produits par SHAR depuis 1994. Une bonne manière, à la fois, de rendre un hommage appuyé à un fascinant travail mêlant poésie et recherches visuelles, et de parcourir une partie de l’histoire récente du cinéma russe.

mer. 17 – 14h30 – AD
mer. 17 – 15h15 – AD
mer. 17 – 16h15 – AD

home
Cinémas d’animation russe