Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

2006

Luis Rego
Président

JPEG - 4.3 ko

(Comédien, compositeur, réalisateur, scénariste)

Né en 1943 à Lisbonne, Luis Rego quitte, à l’âge de 17 ans, le Portugal pour la France, afin d’échapper au service militaire et à la guerre en Angola. Rapidement il monte le groupe musical, Les Problèmes, les futurs Charlots dont la popularité grandissante est amplifiée par les comédies de potaches qu’ils interprètent (Les Bidasses en folie…). Le succès arrivé, il quitte la formation et joue dans de nombreux films à succès (Les Bronzés, La vengeance du serpent à plume, Le Distrait…) en compagnie de Josiane Balasko, Coluche, Bernard Blier… et sous la direction de Pierre Richard, Claude Zidi, Patrice Leconte, Jean-Loup Hubert… . C’est Jacques Rozier qui lui offre un rôle inoubliable dans Maine Océan, il y incarne un contrôleur de la SNCF, son collègue n’est d’autre que Bernard Ménez ; ils se retrouvent aux prises avec une Brésilienne qui a oublié de composter son billet. Suivra Cœur fantôme de Philippe Garel. Parallèlement, Luis Rego réalise le long-métrage Poule et frites avec Anémone et Michel Galabru. Son humour décontracté se donne à cœur joie dans les pièces de café-théâtre et one-man-show qu’il écrit, joue et monte (Le Dernier sorti nettoie la salle, Viens chez moi j’habite chez une copine, Fromage ou dessert, Les Chantiers de la gloire…). A France Inter, il est l’avocat de l’émission de Claude Villers (Pierre Desproges étant le procureur), Le Tribunal des flagrants délires ; tout le monde se souvient de sa plaidoirie, où il exprime ses profondes convictions antiracistes, (« La Journée d’un fasciste ») face à l ‘accusé Le Pen…

Charlotte Silvera
France (Réalisatrice, scénariste, productrice)

De 1974 à 1983, Charlotte Silvera se consacre à la réalisation de documentaires (Agentine 78, Supporters, si vous saviez, Le Petit Chaperon bouge…). Elle signe ensuite trois courts-métrages (BP. 96, De Louise … à Elles, Le Clown). Avec Louise l’insoumise (1984), elle réalise son premier long-métrage qui a été plusieurs fois primé, tout comme les deux suivants : Prisonnières (1988) et C’est la tangente que je préfère.

Jean-Christophe Berjon
France (Metteur en scène, journaliste)

Metteur en scène de théâtre, puis professeur d’Art dramatique au Cours Florent, Jean-Christophe Berjon coordonne également L’Annuel du cinéma et dirige le bi-mensuel Les Fiches cinéma. Depuis 2005, il est délégué général de La Semaine de la critique du Festival de Cannes.

Boubakar Diallo
Burkina Faso (Réalisateur, journaliste)

Dans les années 90, profitant du printemps démocratique africain, Boubakar Diallo crée l’hebdomadaire satirique, le Journal du Jeudi, puis24 heures, parallèlement il signe des romans policiers. Il se lance en 2003 dans la réalisation de films populaires tournés en vidéo : polar, mélodrame, western… (Traque à Ouaga, Sofia, Dossier brûlant, L’Or des Youngas…). Il est considéré comme le fer de lance du cinéma en numérique au Burkina Faso.

Jillali Ferhati
Maroc (Réalisateur, comédien)

Sociologue de formation, Jillali Ferhati est l’une des personnalités les plus marquantes du paysage cinématographique marocain. De Une Brèche dans le mur (1977) à Mémoire en détention (2004) en passant par Poupées de roseau (1981) et La Plage des enfants perdus (1991), ce cinéaste-poète réalise six longs-métrages où il observe les mutations de la société à travers des personnages ordinaires.

Mamad Haghighat
Iran (Réalisateur, journaliste, scénariste, directeur de salle)

Mamad Haghighat est né à Isphahan (Iran) ; il a fondé un festival national de films d’amateur. Arrivé en France en 1977, il collabore avec la Cinémathèque française pour organiser des cycles de cinéma iranien, puis crée un festival de cinéma d’Iran. Il dirige actuellement la salle de cinéma Le Quartier Latin. Réalisateur, entre 1969 et 1975, de six courts-métrages, Mamat Haghighat passe à nouveau derrière la caméra en 1984 pour Etat de crise et, en 2003, il signe son premier long-métrage, Deux anges.

Onze longs-métrages et six courts-métrages, des six continents, seront soumis au jury.

La soirée d’annonce du palmarès se déroulera le samedi 18 novembre à 20h00, au Grand Théâtre de la Maison de la culture d’Amiens.

home
2006