Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

ANTHONY ADVERSE, MARCHAND D’ESCLAVES

États-Unis – 1936

Un jeune homme, fils adoptif d’un riche armateur, épouse une amie d’enfance et part seul courir le monde. Lorsqu’il revient pour assurer la succession de son père, il retrouve sa femme devenue favorite de Bonaparte, et part alors pour l’Amérique.

« Le tout premier film que j’ai vu, à l’âge de quatre ou cinq ans. C’est très important parce que je m’aperçois que tout se tient. Or, il y a un truc très étrange dans les dix premières minutes de ce film. C’est l’histoire d’un jeune homme qui tombe amoureux d’une jeune femme, mariée à un vieux barbon qui s’appelle Don Luis, joué, je crois me souvenir, par un acteur style Lewis Stone. Le vieux barbon se bat en duel avec le beau jeune homme dans une espèce de patio à l’espagnole avec un balcon autour. La belle apparaît dans le patio pendant le duel ; son amoureux s’en trouve distrait et le vieux en profite pour l’embrocher. Ce qui a assez modifié les idées que mes parents m’avaient inculquées sur le Mal et le Bien qui triomphait toujours. Ce fut un choc assez net. »

Claude Chabrol

R/D : Mervyn LeRoy (& Michael Curtiz) • Sc : Sheridan Gibney d’après le livre de/from the book by Hervey Allen • Ph/C : Tony Gaudio • M/Ed  : Ralph Dawson • Mus : Erich Wolfgang Korngold • Déc/AD : Anton Grot • P : Henry Blanke, Hal B. Wallis, Jack L. Warner • 141’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Frederic March, Olivia de Havilland, Gale Sondergaard, Edmund Gwenn, Claude Rains

14 nov • 10h30 • OW

home
ANTHONY ADVERSE, MARCHAND D’ESCLAVES