Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Ainsi soit-il

France / 1999

- 

Un homme intègre est assassiné parce qu’il en savait trop sur les malversations de son patron, qu’il allait dénoncer. Ses proches, heureux jusque-là, sont dévastés par cette mort. Peu de temps après, Régis Vasseur, le fils du défunt, est convoqué chez un vieil ami de son père qui lui remet un dossier que son père lui avait confié au cas où il lui arriverait malheur. Régis rentre chez lui et découvre une lettre écrite par son père juste avant sa mort, dans laquelle il lui révèle ce qu’il a découvert, les menaces dont il a fait l’objet et le nom de son assassin. Investi de la mission d’honorer sa mémoire, en faisant payer à ses meurtriers le prix du sang, Régis devient alors le garant d’un nouvel équilibre familial.

« Pour ce qu’il pressentait devoir être son dernier film, aux portes de la mort, Gérard Blain s’est refusé à toute séduction. Plus encore, il s’est imposé l’idée d’un film erratique, atonal. De la part de qui s’est toujours défendu des partis pris, cela semble tentation d’un esprit de système, a priori nuisible au libre développement créatif. Mais quand le temps est compté, on peut vouloir forcer le trait et livrer sans précaution l’idéal sans cesse pressenti. Expérience radicale, à côté de laquelle un Bresson fait figure d’aimable divertissement.  » Anne-Claire & Michel Cieutat, Philippe Roger (Le Cinématographe selon Gérard Blain)

- 

R/D : GÉRARD BLAIN • Sc : Gérard Blain, Michel Marmin• Ph/C : Daniel Gaudry • M/Ed : Olivier Mauffroy• S : Jean-Philippe Berger • Mus : Jean-Pierre Stora • Déc/AD : Vincent Mateu-Ferreur • P : Guy Marignane • 80’ • 35mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Paul Blain, Sylvie Ollivier, Marie Allanioux, Delphine Dalbin, Michel Subor, François d’ Aubigny

- 

- Mer. 13 • 20h30 • OW

home
Ainsi soit-il