Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

BLANC D’ÉBÈNE

Guinée/France – 1991

1943 - Balandou est un petit village au plus profond de la Guinée au temps de l’Afrique Occidentale Française. Bien loin des champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale, l’adjudant Mariani, un sous-officier blanc, s’occupe du recrutement des tirailleurs et de l’administration du canton. Il aime l’Afrique et s’y sent bien. Il a pu facilement y imposer son autorité sans contestation, sauf peut-être sur sa femme avec qui il entretient des relations houleuses. Il parviendra même à être initié - privilège suprême - aux rituels de la secte des chasseurs Danzo et obtiendra ainsi une véritable reconnaissance parmi les Guinéens.
Lanseye Kanté, un jeune instituteur noir, revient prendre la direction de l’école de son village natal après une solide formation à l’école coloniale. C’est un libre-penseur, avec des idées claires sur l’éducation à donner aux enfants du village.
Les deux hommes ont en commun des convictions fortes, mais leurs visions radicalement différentes vont conduire, à travers les événements successifs qui bousculent leur vie, à l’affrontement.
Cheik Doukouré dédie son premier film, en tant que réalisateur, au sujet brûlant de la colonisation en Afrique et réussit à souligner les prémices de bien des difficultés futures, et encore actuelles, du continent africain. Blanc d’ébène touche un sujet sensible, à savoir une Afrique qui cherche à retrouver ses racines et son identité face à l’occupant blanc.

A. B.

R/D : Cheik Doukouré • Sc : Cheik Doukouré • Ph/C : Patrick Blossier • M/Ed : Luc Barnier • Mus : Marc Beacco • Déc/AD : Jean-Marcel Milan • P : Epithète Films • 90’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Bernard-Pierre Donnadieu, Marianne Basler, Maka Kotto, Paul Le Person, Mahmoud Zemmouri, Sam Amidou, Mariam Kaba, Didier Flamand, Tom Novembre

9 nov • 20h00 • Gaumont
11 nov • 14h00 • Gaumont

home
BLANC D’ÉBÈNE