Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

BLOODY KIDS (sous réserve)

Royaume-Uni – 1979

Essex, Angleterre. Léo et Mike, deux jeunes garçons de 11 ans, livrés à eux-mêmes, multiplient les actes de délinquance. Au départ, tout cela leur semble n’être qu’un jeu. Mais très vite, ils sont entraînés dans un dangereux engrenage, qui les conduira de plus en plus loin, mettant même leur vie en péril. La police est sur leurs traces, et l’aventure pourrait mal se finir...
Bloody Kids est l’un des meilleurs « téléfilms » réalisés par Stephen Frears. Son atmosphère, aux lisières du fantastique social, pourrait même étonner ceux qui ne sont pas familiers de son travail. Le film, par sa froide description d’une jeunesse aux abois et sa mise en scène d’une violence sociale qui emporte tout, glace le sang. Par certains aspects, il rappelle les fictions d’anticipation de J.G. Ballard. L’ouverture du film, qui met en scène un accident de voitures, annonce par l’usage d’une musique métallique et ses lents travellings caressants, le Crash de Cronenberg. L’interprétation des deux adolescents y est en tous points formidable. Bloody Kids est à sa façon un film politique, qui traduit les angoisses de la société britannique de l’époque et, comme par anticipation, tend un miroir au monde actuel.

NB : Une grande partie du film fut tournée au Royal Free Hospital, Hampstead, qui servit de décor à Stanley Kubrick pour Shining. Les deux films font le portrait d’enfants en proie avec leurs propres démons et la violence extérieure.

R/D : STEPHEN FREARS
Sc : Stephen Poliakoff • Ph/C : Chris Menges • M/Ed : Peter Coulson • S : Edward Marnier • Mus : George Fenton • P : Barry Hanson • 91’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Derrick O’Connor, Gary Holton, Richard Thomas, Peter Clarke, Gwynneth Strong, Caroline Embling, Jack Douglas, Billy Colvill

home
BLOODY KIDS (sous réserve)