Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

BOROM SARRET (Le Bonhomme charrette/Le Charretier)

Sénégal - 1962

« C’est l’histoire d’un “bonhomme charrette” qui fait le taxi avec une carriole tirée par un cheval. Entraîné par un riche client dans le quartier résidentiel interdit à ce type de véhicules, il est arrêté par un flic qui lui dresse une contravention et saisit la charrette. Le pauvre homme rentre tristement chez lui, délesté de son gagne-pain. Sa femme lui confie la garde des enfants et sort en lui disant : “Nous mangerons ce soir...” » (Sembène Ousmane - Propos recueillis par Guy Hennebelle/Cinémaction).
Sembène Ousmane, en dédiant son premier film à un charretier, allait marquer des générations de cinéastes africains et du monde entier. Pour tous, était visible au premier abord le sens social du propos (les heurts et malheurs avec la bureaucratie, la corruption et l’hypocrisie des religieux installés...). Rares sont ceux qui comprirent la portée du langage cinématographique du premier Sembène. Borom Sarrett n’a pas pris une ride, mieux, il est un exemple parfait de découpage et de montage. Sembène y réussit la fusion entre l’art éprouvé des classiques du cinéma (muet notamment) et la tradition poétique du récit africain.
J.-P.G.

R/D : SEMBÈNE OUSMANE • Sc : Sembène Ousmane • Ph/C : Christian Lacoste, Ibrahima Barro • M/Ed : André Gaudier • P : les Films Doomireew, les Actualités françaises • 20’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Abdoulaye Ly, Albourah (Le cheval)

9 nov • 22h15 • PT
10 nov • 12h00 • OW

home
BOROM SARRET (Le Bonhomme charrette/Le Charretier)