Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

BREEZY

États-Unis - 1973

Frank Harmon, agent immobilier de cinquante ans et divorcé, s’éprend de Breezy, une jeune fille de dix-sept ans Devant les moqueries de ses amis, Frank la quitte. Ne pouvant vivre sans elle, il la retrouve et lui propose de s’installer chez lui. Commence une histoire d’amour particulière.
Breezy est l’un des plus beaux films de Clint Eastwood, et certainement son plus méconnu. Pour la première fois de sa carrière, il se contente de passer derrière la caméra. Il s’agit de son troisième film en tant que réalisateur, dont il « vendit » le projet au studio en même temps que l’Homme des hautes plaines, western plus « rentable » pour la star. Le film n’a malheureusement pas connu le succès qu’il méritait. On perçoit déjà la douceur et le goût modéré du mélodrame qui s’épanouiront plus tard dans Sur la route de Madison ou Million Dollar Baby. Eastwood met en scène un quinquagénaire amoureux d’une jeune fille, rôle qu’il aurait lui-même tenu s’il en avait eu l’âge. William Holden en a hérité et livre une émouvante prestation. On a trop vite fait de ce film une oeuvre sur le vieillissement du personnage (thème eastwoodien s’il en est). Il s’agit plutôt d’une oeuvre du rajeunissement, sur la jouvence de l’amour innocent. La fraîcheur de la mise en scène et la spontanéité du jeu ajoutent à la grande réussite du film, qui confirme la place essentielle de Clint Eastwood dans l’histoire du cinéma américain.

R/D : CLINT EASTWOOD• Sc : Jo Heims • Ph/C : Frank Stanley • M/Ed : Ferris Webster • S : James R. Alexander • Mus : Michel Legrand • Déc/AD : Alexander Golitzen • P Robert Daley (The Malpaso Company) • 108’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : William Holden, Kay Lenz, Roger Carmel, Marj Dussay, Joan Hotchkis

11 nov • 17h00 • St Leu

home
BREEZY