Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Bonjour c’est moi

(Barev, yes em) Arménie - 1965

Un savant atomiste se penche sur sa jeunesse. Il passe vingt années de sa vie en revue... En 1942, à Moscou, la guerre est aux portes de la ville et mobilise hommes et femmes. Lussia, la jeune fille qu’il voulait épouser part au front et y laisse sa vie. Lui échappera aux combats pour poursuivre ses travaux de recherche dans un laboratoire perché au plus haut du Caucase, sur le Pamir. Leur meilleur ami, lui aussi chercheur atomiste, va progressivement succomber aux effets des radiations à cause des travaux effectués dans leur laboratoire en Arménie... Sergueï Paradjanov écrivait en 1988 : « Il y a de nombreuses années, Frounzé Dovlatian a fait parler de lui avec Bonjour, c’est moi ! Avec quelle fraîcheur et quelle vivacité, il éclairait ces thèmes éternels : l’amour et la mort, la guerre et la création, le problème de la mémoire ! Tout était nouveau dans ce film : l’espace même du film, les visages des héros... C’est un grand film. » En trois phrases sont synthétisées les qualités de ce film essentiel. Ce souffle d’air frais qui se pose sur le cinéma arménien permet aussi d’introduire les références au sacré chères à la culture ancestrale de l’Arménie. Il est important de savoir que l’identité arménienne a été bâtie sur une langue et un alphabet originaux, sur une religion chrétienne propre... Dans la version longue du film (la version arménienne), la scène finale de Bonjour, c’est moi ! réunit les principaux personnages dans un paysage de forteresses et monastères en ruines alors que retentit un chant liturgique arménien, le charakan.

J.-P.G.

R/D : Frounzé Dovlatian • Sc : Arnold Aghababov • Ph/C : Albert Yavourian • M/Ed : G. Miloserdova • S : E. Vanountz • Mus : Martin Vardazarian • Déc/AD : R. Babayan, H. Karapetian • P : Armenfilm • 106’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Armen Djigarkhanian, Roland Bykov, Natalia Feteyeva, Margarita Térékhova, Frounzé Dovlatian, Galia Noventz

home
Bonjour c’est moi