Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

CARRIE AU BAL DU DIABLE

(Carrie)
États-Unis • 1976

Carrie White, souffre-douleur de ses camarades de classe, ignore tout de la vie et de la chair. Alors que les brimades se poursuivent, elle se découvre des pouvoirs surnaturels.

Ce n’est pas la finesse qui caractérise en premier Brian De Palma. Bon côté de la médaille : une force cinématographique hors du commun. Alors quand l’homme s’attaque à l’adolescence féminine, le résultat ne peut être que sanguinolent. Mais aussi indélébile. Le rituel de la “prom night”, cliché culturel américain, devient ici un festival horrifique, l’exutoire des vilains petits canards. Carrie, l’un des plus grand classiques du cinéma d’horreur, et probablement une des meilleures adaptations de Stephen King (de son premier roman) avec l’irrespectueux Shining de Kubrick, sera le film de la révélation pour Sissy Spacek. Carrie, budget modeste terriblement rentable, est aussi l’occasion de croiser des stars d’antan (la Piper Laurie de l’Arnaqueur, qui débute ici une seconde carrière) et des années 70/80 (Nancy Allen, John Travolta). À noter : les références à Hitchcock, et surtout à Psychose (le nom de Bates, les notes stridentes). De Palma ne renie pas son idole... Au contraire : cet immense succès, qui engendrera suites/remakes, adaptations TV et même scéniques (!) va l’encourager dans son remodelage de la matière hitchcockienne. Le bal écarlate semble sans fin.

R/D : Brian De Palma • Sc : Lawrence D. Cohen, Paul Monas, d’après/from a novel by Stephen King • Ph/C : Mario Tosi • M/Ed : Paul Hirsch • Mus : Pino Donaggio • Déc/AD : Robert Gould • Cos : Rosanna Norton • P : Paul Monash, Brian De Palma, Louis A. Stroller • 98’ • 35mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Sissy Spacek, Piper Laurie, Amy Irving, John Travolta

15 nov • 21h45 • Ciné St-Leu

home
CARRIE AU BAL DU DIABLE