Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

DE NIRO, Robert

(1943)

Il fait ses débuts dans les premiers films de Brian De Palma (The Wedding Party, 1964 ; et surtout Greetings, 1968, et sa suite Hi, Mom !, 1970). Après avoir enchaîné de courtes apparitions dans des productions à petit budget (Bloody Mama, Roger Corman, 1970 ; The Gang That Couldn’t Shoot Straight, James Goldstone, 1971 ; Né pour vaincre/Born to Win, Ivan Passer, 1971), il décroche le beau rôle du joueur de base-ball naïf en phase terminale d’une maladie incurable dans Bang the Drum Slowly (John Hancock, 1973). Avec Mean Streets (1973), il entame avec Martin Scorsese une prolifique et féconde collaboration artistique (Taxi Driver, 1976 ; New York, New York, 1977), dont les deux derniers films concordent avec la fin du Nouvel Hollywood (Raging Bull, 1980 ; La Valse des pantins/King of Comedy, 1983). Durant la décennie, il tourne également chez d’autres cinéastes prestigieux tels Francis Ford Coppola (Le Parrain 2/The Godfather, part II, 1974), Bernardo Bertolucci (1900/Novecento, 1976), Elia Kazan (Le Dernier Nabab/The Last Tycoon, 1976) ou encore Michael Cimino (Voyage au bout de l’enfer/The Deer Hunter, 1978). Acteur perfectionniste formé par Stella Adler (qui eût également le jeune Brando pour élève), il s’est fait la réputation de s’immerger complètement dans chacun de ses rôles et de les préparer avec une minutie excessive, vivant jour et nuit dans une voiture pour le taximan insomniaque, ou prenant des dizaines de kilos pour le boxeur déchu. Après avoir remporté l’Oscar du meilleur second rôle pour sa composition de Don Corleone jeune dans Le Parrain 2, il sera plusieurs fois cité dans la catégorie Meilleur acteur (Taxi Driver, Voyage au bout de l’enfer), avant de remporter enfin la statuette pour son époustouflante métamorphose dans Raging Bull.

home
DE NIRO, Robert