Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

DICK TRACY

ÉTATS-UNIS 1990

L’adaptation de la célèbre bande dessinée de Chester Gould. Le détective Dick Tracy est accusé d’un homicide organisé par le mafieux Big Boy, lui-même soutenu par un mystérieux homme sans visage. Assisté de son jeune protégé, le « Kid », et de ses fidèles collègues, Tracy va tenter le tout pour le tout afin de mettre Big Boy et son gang de malfaiteurs définitivement derrière les barreaux.

Troisième réalisation de Warren Beatty, Dick Tracy est autant le symbole de l’entertainment et des évolutions technologiques (c’est le premier long métrage en Eastman Digital Recording de Kodak), que celui du classicisme hollywoodien auquel l’acteur-réalisateur rend un vibrant hommage. Sa réalisation panachée, au manichéisme tellement prononcé qu’il devient ludique, valorise sans cesse les icônes et les mythes américains. L’adaptation de la bande dessinée sur grand écran, réamorcée par Burton une année plus tôt avec son Batman (partageant pour l’occasion son compositeur attitré Danny Elfman), fait toujours florès auprès de l’actuelle génération de « fabricants » des Majors, alignant les adaptations de BD de façon pléthorique. Nul doute que la collection de « gueules » créée par John Caglione Jr. a influencé le Robert Rodriguez de Sin City et ses personnages disgracieux et disgraciés, versant eux aussi dans l’hommage au film noir. Dans Dick Tracy, c’est principalement grâce à un Vittorio Storaro dont l’ombre plane sur chaque plan, que le mariage du passé (le film noir) et du futur (les comics) opère. Sa mise en image surréaliste est ébouriffante, sa technique du matte-painting bariolé se base sur une harmonie des tons qui, selon Alain Masson, « repose sur une sélection sévère, un rétrécissement volontairement irréaliste de la palette. »

The comic strip detective finds his life vastly complicated when Breathless Mahoney makes advances towards him while he is trying to battle Big Boy Caprice’s united mob.

R/D : WARREN BEATTY • Sc : Chester Gould, Jim Cash, Jack Epps Jr. • Ph/C : Vittorio Storaro • M/Ed : Richard Marks • S : Thomas Causey, Chris Jenkins, David E. Campbell • Mus : Danny Elfman • Déc/AD : Harold Michelson • P : Warren Beatty, Jon Landau, Art Linson, Floyd Mutrux, Barrie M.Osborne, Jim Van Wyck • 1h47 • 35mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Warren Beatty, Al Pacino, Madonna, Charlie Korsmo, Dustin Hoffman, William Forsythe

21 nov – 22h00 – Ciné St Leu

home
DICK TRACY