Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

DIEU SEUL ME VOIT

(Versailles Chantiers)
France • 1998

Albert Jeanjean n’a pas quitté son Versailles natal et travaille comme preneur de son. Telles sont les uniques certitudes de la vie d’un éternel indécis qui butinera de Sophie l’infirmière à Anna la réalisatrice, en passant par Corinne la policière.

« Je voyais le film comme une comédie de caractère, contrairement à Versailles rive gauche, qui est davantage une comédie de situations. ». Premier long métrage de Bruno Podalydès, il s’agit du prolongement de l’esquisse du personnage d’Arnaud -rebaptisé Albert Jeanjean- apparu pour la première fois dans le moyen métrage Versailles rive gauche (1992). Deux autres moyens métrages devaient voir le jour mais prendront finalement la forme de deux longs métrages, Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers) et Bancs publics (Versailles rive droite) sorti en 2009 constituant ainsi une trilogie versaillaise. Albert hésite, tergiverse, vacille, délibère. Exploitant à merveille le potentiel comique de Denis Podalydès, le réalisateur livre une comédie délicieusement absurde et raffinée. Véritable œuvre-fleuve, Dieu seul me voit sort une première fois en salles dans une version courte puis sort en 2007 une version longue télévisée, dite interminable, en six épisodes de 55 minutes.

R/D : Bruno Podalydès • Sc : Bruno Podalydès, Denis Podalydès • Ph/C : Pierre Stoeber • M/Ed : Joële van Effenterre, Suzanne Koch, Marie-France Cuenot • S : Eric Grange, Emmanuelle Villard • Cos : Juliette Chanaud, Dorothée Guiraud • Déc/AD : Camille Guillon • P : Pascal Caucheteux • 117’ • 35mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Denis Podalydès, Isabelle Candelier, Jeanne Balibar, Michel Vuillermoz, Jean-Noël Brouté


19 nov • 21h00 • Petit théâtre

home
DIEU SEUL ME VOIT