Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

De la terre sur la langue


Don Silvio, malade et condamné, demande à ses petits-enfants de le tuer, en échange il leur lèguera ses terres. Lucia et Fernando découvrent son passé, sa sauvagerie et préfèrent prolonger son agonie.


Ruben Mendoza est presque un enfant du Festival d’Amiens, puisque son premier long métrage, La Société du feu rouge, obtint une bourse à notre Fonds d’Aide au Développement du Scénario et remporta le prix de la Ville d’Amiens après sa sélection en compétition en 2010. Ce second long métrage hausse encore le ton et, si l’on ose dire, le niveau. Le mot d’auteur, parfois galvaudé, convient parfaitement à ce cinéaste colombien aussi exigeant que talentueux. À travers une mise en scène tranchante et une incarnation lourde de mille vies de César Salazar, Ruben Mendoza signe une espèce de western tchekovien. Malgré la noirceur de son sujet, il garde un sens de la vie délicat, sans complaisance ni sentimentalisme, et il ne se s’abandonne jamais à la mélancolie des nantis.

In his twilight years, Silvio Vega, a child of the destitution and violence of Colombia’s countryside, takes a trip with his two grandchildren to force them to kill him instead of dying of old age. As their grandfather’s indecipherable essence grows clearer, the grandchildren choose instead to prolong his agony and the futility of the sordid days spent surrounded by an indifferent Nature and her voracity, mystery and power, on the Great Plains of Casanare, Colombia.

R/D : RUBEN MENDOZA | Sc : Ruben Mendoza | Ph/C : Juan Carlos Gil | M/Ed : Gustavo Vasco, Jacques Comets | S : César Salazar, Jean-Guy Veran, Isabel Torres | Mus : Velandia | Déc/AD : Oscar Navarro | P : Maria Fernanda Barrientos, Daniel García, Thierry Lenouvel | 1h26 | Num | F | Coul/Col | Int/Cast : Richard Córdoba, Gabriel Mejía, Alma Rodríguez

15 nov | 14h00 | St-Leu
19 nov | 18h00 | Gaumont 4
21 nov | 11h00 | O.W.

  • Documents
home
De la terre sur la langue