Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Demain, un jour nouveau

Gabon – 1978

Les ouvriers occupés à creuser la montagne pour le passage du chemin de fer transgabonais refusent l’augmentation du tarif des bus qui les conduisent au chantier et décident la grève. L’effervescence monte, l’armée intervient. Le conflit risque d’attiser la tension qui oppose le directeur de cabinet du président modéré au vice-président violent, qui assume l’intérim du président ; hospitalisé à Paris.
Sans aucun doute possible, ce film est un plaidoyer pro domo. Le président Bongo y raconte sa vie politique, ses rapports avec le président M’Ba, la lutte qu’il eut à mener contre ses adversaires...
Présenté en 1978 au FESPACO, Demain, un jour nouveau a fait naître bien des controverses. Il a beau dénoncer un certain nombre de maux de la société gabonaise, il demeure attaché à la propagande du régime en place au Gabon. Nombre de réalisateurs qui se sont frottés à l’exercice y ont perdu beaucoup d’énergie et de liberté de mouvements. Ainsi, dans la période récente, le cinéaste noir américain Charles Burnett qui filma l’ascension jusqu’au pouvoir de la Swapo et de Joshua Nkomoh en Namibie.
Demain un jour nouveau est un film invisible depuis longtemps. Il a nuit énormément à la crédibilité de Pierre- Marie Dong, cinéaste fort respectable à ses débuts. Avec la distance du temps, il est passionnant de le revoir et de le situer dans le contexte de sa création.

J.-P. G.

R/D : Pierre-Marie Dong • Sc : Pierre-Marie Dong d’après l’oeuvre de/ from the book by Omar Bongo • Ph/C : Claude Saunier, Albert Ndondo, Berthélemy Nze • S : George Willy Kombeny • Mus : Jean Musy • P : Nkoussou Productions • 90’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast :Doura Mane, Caty Rosier, Théo Legitimus

sam. 12 – 14h00 – OW...................................Gab

home
Demain, un jour nouveau