Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Étreintes brisées

Espagne – 2009

Dans l’obscurité, un homme écrit, vit et aime. Quatorze ans auparavant, il a eu un violent accident de voiture dans l’île de Lanzarote. Dans l’accident, il a non seulement perdu la vue mais aussi Lena, la femme de sa vie. Cet homme utilise deux noms : Harry Caine, pseudonyme ludique sous lequel il signe ses travaux littéraires, ses récits et scénarios ; et Mateo Blanco, son nom de baptême, sous lequel il vit et signe les films qu’il réalise. Son passé refait surface à la mort d’un certain Ernesto Martel et la venue d’un jeune artiste du nom de “Ray X” présentant son projet de film.
Une évidence s’impose : le cinéma de Pedro Almodovar est beau. Il n’est pas donné au premier venu d’être le directeur de la photographie d’un tel esthète qui n’a peur ni de la surenchère, ni du mauvais goût. La force strictement esthétique des films d’Almodovar, quand elle s’accorde aux sauvages passions et aux durs sentiments qui les traversent, touche au sublime. Dans Étreintes brisées, hymne bouleversant au pouvoir des images, il accomplit l’un des miracles absolus du cinéma, celui que l’on nomme glamour  : vêtir et dévêtir les femmes d’une autre beauté que celle de la vie, d’une beauté qui à la fois l’approfondit et la transfigure. Ici, Penelope Cruz, Vénus almodovarienne que Rodrigo Prieto dévoile avec la pudeur de l’éternel amant.

R/D : Pedro Almodóvar • Sc : Pedro Almodóvar • Ph/C : Rodrigo Prieto • M/Ed : José Salcedo • S : Miguel Rejas • Mus : Alberto Iglesias • Déc/AD : Victor Molero • P : Augustin Almodóvar, Esther Garcia • 127’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Penélope Cruz, Lluis Homar, Blanca Portillo, José Luis Gomez, Ruben Ochandiano

sam. 12 – 14h00 – Gaumont.........................Mex

home
Étreintes brisées