Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Exposition d’affiches

VISAGES ET SILHOUETTES, AU FÉMININ

Grand cinéphile de son temps, Jean Georges Auriol fut le fondateur de La Revue du Cinéma. Véritable institution et pionnière de la critique cinématographique, cette revue au liseré rouge, se veut être l’ancêtre des Cahiers du Cinéma. Auriol, fin critique et visionnaire, avait l’habitude de définir le cinéma comme « l’art de faire faire de jolies choses à de jolies femmes. ». Cette fameuse maxime, formule magnifique que François Truffaut n’a jamais cessé de reprendre, sera la ligne directrice de cette nouvelle exposition d’affiche organisée pour le Festival international du film d’Amiens.

L’exposition de cette année sera donc consacrée aux Visages et Silhouettes des femmes, vedettes et stars du cinéma. Elle prouvera, comme ce fut le cas pour les expositions des années précédentes, la capacité qu’ont les affichistes à trouver en l’acteur un modèle d’inspiration. Métier méconnu et injustement critiqué, dont l’unique dessein serait – à tort –, de capter l’attention du chaland pour le transformer en futur spectateur, les affichistes restent hélas pour beaucoup dans l’anonymat. A travers des affiches françaises, italiennes, belges ou américaines explorant toutes les ressources du dessin pour mettre en valeur la beauté des visages, vous pourrez découvrir le travail et talent de ces « faiseurs d’images », et la silhouette de ces actrices magnifiées. Les acteurs, et les actrices plus particulièrement, ont toujours été un « objet » sacralisé, source de fascination, de mystification et de fantasme de la part du spectateur. Ils (elles) sont avant tout le sujet qui nous rattache, accroche à la toile de l’écran.

De la pudeur et la sensibilité des actrices américaines, telles : Gene Tierney, Verinoca Lake, Lauren Bacall ou encore Katherine Hepburn et Rita Hayworth. Du raffinement et de l’élégance des actrices françaises, telles : Danielle Darrieux, Vivianne Romance, Odette Joyeux, Micheline Presle, Martine Carol, Michèle Morgan, ou encore Jeanne Moreau, et Catherine Deneuve. Au charme sulfureux des actrices italiennes, telles : Gina Lollobrigida, Sophia Loren, Monica Vitti, et Claudia Cardinale. En passant par le glamour de Greta Garbo et Marlène Dietrich ; la volupté d’Elizabeth Taylor, Ava Gardner et Marilyn Monroe ; la beauté vulgaire mais sensuelle de Brigitte Bardot ; la douce et irrésistible sentimentalité d’Audrey Heburn ; les divas Faye Dunaway et Jane Fonda ; la beauté Hitchcockienne d’Ingrid Bergman et Kim Novak ; La grâce de Cyd Charisse, Judy Garland et Jayne Mansfield ; sans oublier la « touch » anglaise de Julie Christie ou la sensualité de Catherine Spaak.

Et plein d’autres encore, moins connues mais toutes aussi séduisantes, viendront au cours de votre promenade, embrasser vos regards et ainsi donner raison à la fameuse phrase de Jean Georges Auriol.

Bernard Martinand

home
Exposition d’affiches