Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

FAITES-LE PLUS GRAND ! Le cinéma selon Merian C. Cooper

« Quand la légende devient triviale, imprimez la légende. » Le journaliste de L’Homme qui tua Liberty Valance pourrait parler au nom de Merian C. Cooper. La vie du père de King Kong est elle aussi devenue légende. Il avait parcouru l’Europe en tant qu’aviateur. Il avait sillonné l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie du sud-est à la recherche de sensations, d’exotisme et de mythologie. Il semblait avoir tout vu. Il ne lui restait qu’à laisser libre cours à son imagination. À construire un nouveau monde. En 1933, il crée le seul mythe qui pouvait lui faire de l’ombre : Kong, le roi des mondes perdus.

Mais derrière cet arbre géant se cache la jungle de Skull Island. Auprès des cinéastes Emest B. Schoedsack et John Ford, Cooper a donné d’autres chefs-d’œuvre au cinéma : Grass (1925), Chang (1927), La Chasse du comte Zaroff (1932), L’Homme tranquille (1952) ou La Prisonnière du désert (1956). Une production riche en mystères, en aventures et en expérimentations, du Magnascope au Cinerama en passant par le Technicolor. Un continent à redécouvrir.

Par ailleurs, ce petit homme fumeur de pipe était un soldat et un business man.

Ce livre retrace sa légende.

home
FAITES-LE PLUS GRAND ! Le cinéma selon Merian C. Cooper