Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

FOUR SHEETS TO THE WIND

Creek-Seminole/États-Unis – 2007

Quand Cufe découvre le corps sans vie de son père à côté d’une boîte de pilules, il décide de respecter son vœux d’être inhumer dans la mare familiale. Cette disparition va bouleverser la famille et amener Cufe à prendre des décisions pour sa propre vie.

À l’instar de Barking water, réalisé trois ans plus tard et primé lors du dernier Festival d’Amiens, Four sheet to the wind met en scène des personnages confrontés à des évènements universels, en l’occurrence la mort annoncée ou subie d’un être cher, événement auquel ils réagissent en fonction de leur culture, de leur identité propre. Sterlin Harjo décrit avant tout des trajectoires individuelles, trajectoires qui s’inscrivent dans un territoire culturel, l’indianité, confronté à la présence souterraine, mais néanmoins vivace, du passé et au poids d’un présent envahissant et souvent coercitif. Le décès du père donnant lieu à une inhumation selon la tradition familiale puis à des obsèques conformes à la culture majoritaire, même si le corps est remplacé par un potiron, cristallise cette ambivalence, cette coexistence de deux mondes qui n’en font plus qu’un. Le regard de Sterlin Harjo sur l’indianité n’est jamais ostentatoire, fuyant tout folklore ou situations et attitudes attendues et convenues. Ce regard tente modestement de faire surgir de certains moments, de certains positionnements individuels, toute la douleur, la difficulté, mais aussi simplement la réalité complexe d’être un Indien dans le monde d’aujourd’hui. Ni plus, ni moins.

G.L.

R/D : STERLING HARJO
Sc : Sterling Harjo • Ph/C : Frederick Schroeder • M/Ed : David Michael Maurer • S : Giles Khan • Mus : Jeffrey Johnston • Déc/AD : Carla Marie Rugg • P : Chad Burris, Ted Kroeber • 84’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Cody Lightning, Jeri Arredondo, Tamara Podemski, Laura Bailey

dim. 14 – 20h00 – OW
mer. 17 – 17h00 – AD

home
FOUR SHEETS TO THE WIND