Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Frankenstein s’est échappé

(The Curse of Frankenstein) Royaume-Uni - 1957

Frankenstein s’est échappé marque un renouveau essentiel dans l’histoire de la Hammer, qui dès lors pratiquera une révision des grands thèmes fantastiques. Le film n’est pas à proprement parler un remake du chef-d’œuvre de James Whale. Pour des raisons juridiques d’abord, Universal ayant menacé de poursuivre la Hammer pour plagiat (concernant surtout le maquillage de Jack Pierce qui donna à Boris Karloff son légendaire faciès). Pour des raisons artistiques ensuite, la Hammer revenant aux sources du roman gothique, mettant le Docteur Frankenstein plutôt que sa créature au centre du film, faisant de lui le « Prométhée moderne » décrit par Mary Shelley. Il s’agissait aussi du premier Frankenstein en couleurs. La mise en œuvre de ce projet ambitieux réunit une équipe qui va former le noyau dur du studio et sera à l’origine de la « touche Hammer ». Peter Cushing et Christopher Lee trouvent leur premier rôle au sein d’un studio dont ils deviendront les fétiches. Cushing y est un Frankenstein obstiné et amoral, il retrouvera le rôle cinq fois. Le scénario de Jimmy Sangster est brillant, il en proposera sa propre réalisation avec The Horror of Frankenstein (1970). L’impact du film fut déterminant dans le genre de l’épouvante, créant un style inédit, savant mélange de raffinement et de brutalité. N.B. Une série télé fut initiée en 1958 (Tales of Frankenstein) dont seul un pilote a été tourné (The Face in the Tombstone Mirror, Curt Siodmak).

Fabien Gaffez

R/D : Terence Fisher • Sc : Jimmy Sangster • Ph/C : Jack Asher • M/Ed : James Needs • S : Jock May • Mus : James Bernard • Déc/AD : Bernard Robinson • Cos : Molly Arbuthnot • Eff Spé/Spe Eff : Les Bowie • Maquillage/Make-up : Phil Leakey • P : Anthony Hinds • 82’• 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Peter Cushing, Hazel Court, Robert Urquhart, Christopher Lee • Contact :

home
Frankenstein s’est échappé