Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Fun bar karaoké (1997)

(Fan Ba Karaoke) Thaïlande – 1997

Piu, jeune femme de vingt-quatre ans, travaille dans une agence de publicité à Bangkok et vit seule avec son père, alcoolique notoire habitué des bars à karaoké où il aime flirter avec les hôtesses. Piu tombe amoureuse de Noï, jeune homme timide travaillant comme homme de main d’un gangster, alors que son père entame une relation avec la maîtresse de ce même gangster. Pour corser le tout, Piu fait depuis quelque temps un rêve récurrent où sa mère décédée construit petit à petit la maquette d’une maison de campagne. Le père d’une de ses amies, un gourou local, lui affirme que lorsque la maison sera finie son père mourra à son tour.

Réalisé en plein cœur de la crise économique asiatique qui ravagea la Thaïlande, Fun Bar Karaoke nous dépeint le portrait d’hommes et de femmes en perte de repères, dans un pays voué à de constantes mutations. Réflexion sur la modernité et la place des croyances ancestrales, le film ne cesse d’interroger ses protagonistes sur leur culture et la façon dont la société dans laquelle ils évoluent aborde les changements socio-économiques propres à cette fin de siècle. Mélangeant allègrement les codes du film de gangster, de la romance et du film fantastique, Fun Bar Karaoke se démarque des productions de l’époque par une exigence esthétique prononcée. Premier film thaïlandais depuis vingt ans à avoir séduit les festivals internationaux, le film, par ses qualités formelles, a démontré à toute une jeune génération qu’il était encore possible en Thaïlande d’allier contraintes économiques et point de vue personnel.

E.J.

R/D : Pen-ek Ratanuarang · Sc : Pen-ek Ratanuarang · Ph/C : Chankit Chamnivikaipong · M/Ed : Adrian Brady, Patamanadda Yukol · P : Dhiranan Sukwibul · 103’ · 35 mm · F · Coul/Col · Int/Cast : Ray Macdonald, Paibulkiat Khekao, Fay Assawase, Champagne X

home
Fun bar karaoké (1997)