Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

GARDE À VUE

France 1981

- 

Le soir du 31 décembre, Jérôme Martinaud, un notaire est convoqué au commissariat afin de témoigner sur l’assassinat et le viol de deux petites filles. Six semaines plus tôt, c’est lui qui a découvert le cadavre de l’une des fillettes et qui a prévenu la police. Sûr de lui, habile, le notaire répond aux questions de l’inspecteur Antoine Gallien. Peu à peu, le ton change : Martinaud s’embrouille tandis que Gallien insiste. Le notaire devient suspect et l’inspecteur décide de le placer officiellement en garde à vue. Il reste que, pour l’inculper, il lui faut une preuve. C’est alors que l’épouse de Martinaud, Chantal, demande à voir l’inspecteur.

Garde à vue est devenu un classique du cinéma français. Pour trois raisons principales. Ses acteurs d’abord, qui se livrent à un face-à-face d’une inquiétante perversité. Face à un Lino Ventura linoventuresque, Michel Serrault trouve l’un de ses meilleurs rôles, à l’ambigüité terrible, lui qui fut et demeure l’un des plus grands acteurs français. Il faut y ajouter la présence fébrile de Romy Schneider et la flamboyante beaufitude de Guy Marchand. Deuxième raison : le scénario assez brillant, soutenu par les dialogues de Michel Audiard qui, au-delà des mots d’auteur, creuse la tombe d’une angoisse généralisée. Enfin, troisième raison, la mise en scène, qui s’attaque pour partie à l’exercice de style du huis clos : c’est là qu’intervint Lam Lê, en dessinant chaque plan pour un story-board qui apporta beaucoup à la plénitude hitchcockienne du dispositif.

- 

R/D : CLAUDE MILLER • Sc : Claude Miller, Jean Vautrin, Michel Audiard • Ph/C : Bruno Nuytten • M/Ed : Albert Jurgenson • S : Paul Lainé • Mus : Georges Delarue • Direction artistique/AD : Lam Lê • P : Georges Dancigers, Alexandre Mnouchkine • 90’ • 35mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider, Guy Marchand

- 

- Dim. 10 • 14h • PT

home
GARDE À VUE