Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

GODARD, L’AMOUR, LA POÉSIE

France – 2007

C’est l’histoire d’une période… particulière, dans la carrière d’un cinéaste… particulier. Une période flamboyante et quelque peu mythique, que l’on retrouve encore aujourd’hui reproduite sur des dizaines de cartes postales… dans des dizaines de magasins parisiens. Cette période s’ouvre en 1960 par une explosion cinématographique… et se termine, cinq ans plus tard, par une autre explosion. Entre cette ouverture en noir et blanc et cette clôture en couleurs, il y a… une dizaine de films tous différents, mais composant pourtant un seul et même mouvement, une seule et même envolée. Cette période est illuminée par un visage : celui de Veronica, Angela, Nana, Odile, Natacha ou Marianne… c’est-à-dire celui d’Anna Karina. Cette période, c’est donc l’histoire d’une rencontre, l’histoire d’une femme à filmer… et à aimer.
Jean-Luc Godard a ainsi connu plusieurs « périodes » dans son oeuvre, à la manière des grands peintres, dont il est à coup sûr l’un des modernes héritiers. Avant sa période « maoïste » ou celle de ses essais cinématographiques, cette période Anna Karina est l’une de ses plus fructueuses. L’amour du cinéma et l’amour d’une femme s’y confondent avec élégance.

R/D : LUC LAGIER • Sc : Luc Lagier • Ph/C : Magali Roucaut, Alexandre Auque • M/Ed : Alexandre Auque • P : Point du Jour, Cinécinéma, Studio Canal • 53’ • Betacam • Doc • Coul/Col & N&B/B&W

9 nov • 18h00 • CdM

home
GODARD, L’AMOUR, LA POÉSIE