Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Gnaouas

France - 1989

A partir du XVème siècle, attirés par l’or, les souverains des différents royaumes de l’actuel Maroc se lancent à la conquête du Soudan occidental (Ghana, Guinée, Mali, Sénégal, Niger) et raflent des esclaves. Les descendants de ces derniers forment les communautés gnaouas. Leur intégration au monde islamique a donné naissance à la confrérie des Tariga ; ils se réclament de Sidna Bilal, esclave noir libéré par le prophète Mahomet. Soutenu par un guimbri (sorte de luth à trois cordes), des qraqèb (crotales métalliques) et de grands tambours t’bola (pour les représentations en plein air), les Gnaouas célèbrent leur culte par des chants liturgiques et des danses extatiques, héritage d’une tradition orale ininterrompue. Leurs mélopées et leurs rythmes engendrent des états de transe. Arabisés et islamisés, ils intègrent à leur profonde piété des rituels de guérison, sans toutefois oublier l’histoire, le sort et certaines croyances animistes des esclaves soudanais. Les rythmes gnaouas ont influencé de nombreux musiciens, en particuliers ceux du groupe Nass El Ghiwane, l’un des principaux représentants du mouvement modernisateur de la musique marocaine des années 70.

Y.J.

R/D : Izza Genini • Sc : Izza Genini • Ph/C :Arnaud de Boisberranger, Abdelkrim Derkaoui • M/Ed : • S Antoine Rodet • Mus : Les Gnaouas de Marrakech et de Tassila • P :OHRA • 26’ • 16 mm • Doc • Coul/col • Int/Cast • Contact : OHRA

home
Gnaouas