Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Hymen national

Belgique / Tunisie - 2011

Avec cette enquête, Jamel Mokni dénonce un tabou et lève le voile de silence qui entoure l’un des plus grands secrets dans le monde arabo-musulman. Très souvent des jeunes femmes doivent avoir recours à la reconstruction chirurgicale de l’hymen, afin de retrouver un semblant de virginité et d’honorabilité lors de la célébration du mariage. Cette pratique d’un autre âge, contraignante pour les femmes, permet aux familles concernées par la future célébration d’échapper à l’opprobre de la société. Pourquoi une jeune fille n’aurait pas les mêmes droits que les hommes et de connaître une sexualité épanouie ? Certaines femmes ont accepté de dénoncer cette hypocrisie devant la caméra. En Tunisie comme dans tout le monde arabe, avoir des relations sexuelles avant le mariage reste un interdit. Les femmes qui osent s’affranchir de ces barrières sociales, religieuses le paient au prix fort.

Durant le tournage, le réalisateur a été incarcéré à deux reprises par les sbires de Ben Ali.

« J’ai fait le film pour dénoncer l’omerta, le black-out, le silence. Pour changer la mentalité, le regard des gens. D’autant qu’en Tunisie la moyenne d’âge du mariage des filles est d’environ 28 ans. Alors de leur puberté, vers 14 ans, à 28 ans, qu’est-ce qu’elles vont faire ? Le problème se pose réellement car une fille en bonne santé va avoir des envies, et donc des relations sexuelles. »

Jamel Mokni

R/D : Jamel Mokni • Sc : Jamel Mokni • Ph/C : Thanh Van Pham, Jennifer Niname • M/Ed : Aïn Varet • S : Aymen Brayek, Walid Ouerhi • P : A Bout de souffle production, National Cinematographic • 60’ • DV Cam • Doc • Coul/col

lun. 14 – 14h00 – CdM
mar. 15 – 18h30 – MdL...................................Afr

home
Hymen national