Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Ini Avan, celui qui revient

Sri Lanka / 2012

- 

L’impossible retour à la vie normal d’un soldat tamoul qui rentre au village à l’issue de la guerre civile.

Après des années de guerre pour l’indépendance contre l’État central sri-lankais, après des centaines de milliers de morts et la défaite, après un passage dans un camp d’internement, « Lui » rentre enfin dans son village aspirant à retrouver une vie normale. Mais son retour est aussi celui du traumatisme de la guerre pour les survivants. « Lui » est un fantôme, un corps obscène hantant une scène, le village, un corps massif auquel on reproche, sans le dire réellement, de ne pas être mort donc absent. Le soldat perdu qui cherche à reprendre sa place, est perçu comme prenant, à divers degré, celle d’un autre. Asoka Handagama traite moins de la guerre civile en tant que telle que de ses conséquences insondables sur le quotidien de gens qu’elle a broyé. Filmant son personnage central telle une incongruité malséante dans un paysage social en ruine, le cinéaste décrit une forme d’enlisement, que sa mise en scène fait physiquement ressentir, l’enlisement pesant et mortifère d’une société dans ses archaïsmes sociaux, ethniques et psychologiques. Sans démagogie ni œcuménisme convenu, Asoka Handagama donne à voir à la société sri-lankaise d’aujourd’hui, la nécessaire égalité de tous devant l’horreur et la souffrance.

G. L.

- 

R/D : Asoka Handagama • Sc : Asoka Handagama • Ph/C : Channa Deshapriya • M/Ed : Ravindra Guruge • S : Lalith Wasantha • Mus : Kapila Poogalaarachchi • Déc/AD : Sunil Wijeratne • Cos : Saman Wanninayake • P : Jagath Wellawatta, Anura Fernando • 109’ • Num • F • Coul/Col • Int/Cast : Dharshan Dharmaraj, Subashini Balasubramaniyam, Gregory Philip Ferminus, Niranjani Shanmugaraja, Raja Ganashan

Le tout dernier film de ce cinéaste sri-lankais à qui nous rendons hommage

- Ven. 08. • 22h00 • OW
- Dim. 10 • 10h30 • OW

home
Ini Avan, celui qui revient