Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

JURY DE LA COMPÉTITION INTERNATIONALE

Président du Jury et parrain de la 34ème édition du FIFAM :

MAHAMAT-SALEH HAROUN Mahamat-Saleh Haroun, premier réalisateur tchadien de l’histoire du cinéma, est l’un des plus grands cinéastes découverts ces vingt dernières années. Le FIFAM a toujours travaillé, depuis sa création, en direction des cinémas du Sud. Haroun en est aujourd’hui le meilleur représentant et l’un des plus prolixes créateurs. Sa reconnaissance internationale et la sélection de ses films dans les plus grands festivals, dont celui de Cannes, font ainsi tomber les barrières artificielles qui séparent encore la critique française des cinémas d’Afrique.

Mahamat Saleh Haroun sera épaulé par quatre jurés :

KARIN ALBOU (réalisatrice et écrivain, France) Après des études de théâtre, de danse, d’hébreu et de littérature française et arabe, Karin Albou fait une école de cinéma à Paris. Son premier court Chut (1993) reçoit le Prix Cinécinéma du Premier Film. Elle a réalisé un documentaire, Mon pays m’a quitté (52’), diffusé sur Planète Câble. Son second court métrage fiction, Aïd el Kébir (1999), Grand Prix au Festival du Film de Clermont-Ferrand, traite de l’Algérie, pays natal de ses parents. Avant le Chant des mariées (2008), la cinéaste a réalisé un autre long métrage La Petite Jérusalem en 2004. En 2010 elle signe son premier roman, La Grande fête, qui a obtenu le prix Poncetton de la Société des Gens de Lettres et le prix Beur FM. 

DARINA AL-JOUNDI (auteur, comédienne, Liban/France) À l’âge de huit ans elle a commencé à jouer. Depuis elle ne cesse de passer devant et derrière la caméra. Malgré les années de guerre, ses ambitions ne se sont pas limitées au Liban, elle a travaillé dans l’ensemble du monde arabe et dans des coproductions arabo-européennes. Elle est passée du théâtre à la télévision, de la radio au cinéma. Depuis 2005, elle vit à Paris où elle a démarré une nouvelle aventure en France avec le triomphe du Jour où Nina Simone a cessé de chanter au festival d’Avignon 2007. En 2012, c’est le retour au festival d’Avignon avec le succès de Ma Marseillaise, de et par la comédienne.

CHRISTOPHE COGNET (réalisateur, France) Après des études de cinéma à la Sorbonne Nouvelle (recherches menées sous la direction de J.-L. Leutrat), il devient auteur et réalisateur : essentiellement des documentaires mais aussi des essais filmés, courts et moyens métrages. Attentifs aux traces et au travail de la mémoire, sensibles, ses films interrogent le cinéma, les formes de pouvoir et de surveillance, les mécanismes de la création et la puissance des images. Depuis 2003 il mène une méditation filmique sur l’art aux limites de l’expérience humaine – une réflexion qui s’est accompagnée de la publication d’articles, d’ouvrages et de conférences sur ce thème. Il est également scénariste, consultant à l’écriture et auteur d’articles sur le cinéma et l’art (dans la revue Vertigo en particulier). Son prochain film, en cours d’écriture, est une libre adaptation du livre Le ParK de Bruce Bégout.

ANNA SIGALEVITCH (actrice et pianiste, France) Pianiste de formation, Anna Sigalevitch débute adolescente au cinéma sous la direction de Michael Haneke dans La Pianiste. Elle tourne ensuite pour Hou Hsiao Hsien dans le Voyage du ballon rouge, Emmanuelle Bercot dans Mes chères études, Rebecca Zlotowski dans Belle épine, Arielle Dombasle dans Opium, et dans des courts métrages de Mia Hansen Love, Edgard Grima, Lolita Chammah, Nicolas Saada, Jean-Claude Brisseau... En février, elle sera à l’affiche de l’Antiquaire de François Margolin, aux côtés de Michel Bouquet, François Berléand, Robert Hirsch... Elle est également depuis 2010 chroniqueuse sur France Culture, d’abord dans l’émission « La Grande Table », puis à « La Dispute ». Il incombera au jury international la lourde tâche de départager les huit longs métrages en compétition et de décerner la Licorne d’Or à leur coup de cœur. Ce prix sera doté d’une aide à la distribution en France de 7 500 euros offerte par le FIFAM, ainsi que d’une aide au sous-titrage d’une valeur de 1 000 euros (hors adaptation) offerte par Titra TVS.

home
JURY DE LA COMPÉTITION INTERNATIONALE