Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Klimt

AUTRICHE / FRANCE / ALLEMAGNE / ROYAUME-UNI 2006

Paris, 1900. Klimt est fêté à l’exposition universelle pendant qu’il est condamné à Vienne comme provocateur. En avance sur son temps, il vit sa vie comme il la peint, ses modèles sont ses muses. Ses relations passionnées avec les femmes et sa quête éternelle de Perfection et d’Amour se reflètent dans toutes ses oeuvres. La controverse atteint son comble lorsque que Klimt détourne ses allégories « scandaleuses » et les rachète.

Klimt peut se penser comme le film jumeau du Temps retrouvé, le peintre s’est subtilisé à l’écrivain, mais le jeu des réminiscences et du mélange entre la réalité et la fiction est le même. Le film marque par son raffinement et son goût du détail, son détachement de tout réalisme, sa sensibilité charnelle et son invitation au plaisir. La créativité d’Aronovich atteint son paroxysme tant la plasticité et la picturalité du film subjuguent, sans pour autant n’être qu’une simple retranscription des toiles de Klimt. La richesse est ailleurs, dans un baroque flamboyant, un onirisme envoûtant qui déchiffre au mieux l’imaginaire du peintre. Jouant des perspectives et des aplats, laissant l’ombre prédominer sur la lumière, ou se servant d’accessoires, tels les miroirs, pour dénaturer l’espace, l’ambiance lumineuse du film regorge d’inventivité qui fascinent et laissent littéralement sans voix, et font de Kilmt, peut-être, le plus beau film de Ruiz.

R/D : Raoul Ruiz • Sc : Raoul Ruiz et Herbert Veseley • Ph/C : RICARDO ARONOVICH • M/Ed : Valeria Sarmiento • S : Simon Gershon • Mus : Jorge Arriagada • Déc/AD : Rudolf Czettel et Katharina Wöppermann • P : Matthew Justice, Arno Ortmair, Dieter Pochlatko et Andreas Schmid • 127’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : John Malkovich, Veronica Ferres, Stephen Dillane, Saffron Burrows, Sandra Ceccarelli, Nikolai Kinski

home
Klimt