Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

L’ALIBI

France – 1937

Un télépathe, le professeur Winckler, qui vient d’assassiner un homme, se crée un alibi avec l’aide d’une entraîneuse à qui il offre beaucoup d’argent. Le commissaire Calas, chef de la police, est persuadé que la jeune femme ment et pour la faire avouer, il envoie André Laurent, un jeune inspecteur, lui jouer la comédie de l’amour. L’inspecteur se laisse prendre au jeu, la jeune femme lui pardonne et l’assassin se suicide.

Après l’échec public de L’Homme de nulle part, adaptation de haut vol de Pirandello, Chenal collabore avec Louis Jouvet, l’une des grandes vedettes du cinéma français. Le cinéaste devait composer avec l’emploi du temps chargé de l’acteur qui jouait au théâtre tous les soirs. Chenal ne tarit pas d’éloges sur son actrice Jany Holt, qu’il retrouvera pour La Maison du Maltais. C’est la première apparition au cinéma de Florence Marly, jeune actrice d’origine tchèque, qui tournera sous la direction de Chenal à six reprises. Le « happy ending » de la fin fut imposé à Chenal qui eut préféré une fin tragique.

R/D : PIERRE CHENAL
Sc : Marcel Achard, Pierre Chenal, Jacques Companeez, Herbert Juttke • Ph/C : Theodore Pahle • M/Ed : Gustaf Heidenheim • S : Igor B. Kalinovski • Mus : Georges Auric • Déc/AD : Eugène Lourié, Serge Pimenoff • P : Raymond Blondy, Joseph Nash • 84’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Louis Jouvet, Erich von Stroheim, Jany Holt, Albert Préjean, Margo Lion, Roger Blin, Philippe Richard, Florence Marly, Foun Sen, Jean Temerson, Maurice Baquet, Véra Flory

sam. 13 – 14h30 – AD

home
L’ALIBI