Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

L’Abîme s’ouvre

Argentine – 1945

Un patriarche amoral et despotique exerce sa cruauté sur tous les membres de sa famille. Des conciliabules ont lieu et les siens, y compris son épouse après des hésitations, décident de l’éliminer. La jeune sœur, absente quand le crime collectif a lieu, se doute de tout à son retour. Elle n’en dit rien à l’homme qu’elle épouse mais celui-ci, un juge, découvre bientôt la vérité…

«  Je me souviens soudain d’un bouquin, sans doute oublié par un client, que j’avais trouvé dans ma chambre de l’Albear-Palace. Il s’agissait d’une version espagnole de Via Mala de John Knittel. (...) Je transposai mentalement l’intrigue de Via Mala dans la Cordillère des Andes. Comme je voulais éviter toute idée préconçue dans l’esprit de mes hôtes, je prétendis qu’il s’agissait d’un scénario qu’un jeune auteur argentin m’avait envoyé. Je désirais savoir si une telle histoire pouvait se dérouler en Argentine. Personne ne fit de remarque à ce sujet. Roger Caillois comprenait fort bien que l’idée d’un meurtre collectif puisse séduire un cinéaste au goût prononcé pour le film noir ; Victoria O’Campo faisait des réserves pour la fin. Je la suivais fort bien : lorsque les coupables ne sont pas châtiés, le monde commence à basculer... Pradès connaissait Via Mala et fut d’accord pour le produire chez Pampa films. Les extérieurs furent tournés dans la Cordillère, comme je l’avais imaginé, à l’orée de la forêt vierge bolivienne. »

R/D : PIERRE CHENAL
Sc : Pierre Chenal, Augusto Guibourg, León Klimovsky, Miguel Mileo d’après le roman de/from the novel by John Knittel Via Mala • Ph/C : Bob Roberts • M/Ed : Kurt Land • S : German Szulem, Candido Hours • Mus : Juan Elhert • Déc/AD : Alvaro Durañona, Vedia • P  : Jaime Prades • 96’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Sebastian Chiola, Silvana Roth, Ricardo Passano, Judith Sulián, Guillermo Battaglia, Homero Cárpena, Alberto Contreras

lun. 15 – 16h00 – St Leu

home
L’Abîme s’ouvre