Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

L’HOMME QUI EN SAVAIT TROP

États-Unis – 1956

Un espion est assassiné à Marrakech et confie au Dr. Benjamin McKenna, rencontré la veille, qu’un attentat se prépare à Londres. McKenna et sa femme se retrouvent embarqués dans un complot international, mais sont obligés de se taire pour sauver leur fils gardé en otage.

Le point de vue de Vincent Haegele (musicien et spécialiste de Bernard Herrmann) : « Il est rare que les compositeurs apparaissent à l’écran : c’est pourtant la proposition a priori incongrue que fait Hitchcock à Herrmann, celle d’interpréter son propre rôle dans ce remake de l’Homme qui en savait trop. Bien que très discrète, la musique joue un rôle décisif dans l’action : c’est sur un coup de cymbales que doit se perpétrer le crime. Hitchcock propose à Herrmann d’écrire une nouvelle cantate pour la scène, décisive, se déroulant au sein même du Royal Albert Hall : le compositeur décline cette offre généreuse, estimant que The Storm Clouds Cantata d’Arthur Benjamin convient parfaitement. Impressionné par cette modestie, Hitchcock lui demande alors de la diriger. Herrmann se contente donc d’écrire quelques numéros supplémentaires, de réorchestrer la partition de Benjamin et surtout d’écrire la vertigineuse séquence introductive, confiée aux cuivres et aux percussions de l’orchestre. »

R/D : ALFRED HITCHCOCK • Sc : John Michael Hayes d’après une histoire de/from the story by Charles Bennett, D.B. Wyndham-Lewis • Ph/C : Robert Burks • M/Ed : George Tomasini • S : Paul Franz, Gene Garvin • Mus : Bernard Herrmann • Déc/AD : Henry Bumstead, Hal Pereira • P : Alfred Hitchcock, Herbert Coleman • 120’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : James Stewart, Doris Day, Daniel Gélin, Brenda de Banzie, Bernard Miles, Yves Brainville, Ralph Truman, Mogens Wieth, Alan Mowbray, Hilary Brooke, Christopher Olsen, Reggie Nalder, Richard Wattis, Noel Willmna, Alix Talton, Carolyn Jones

sam. 12 – 20h00 – GT..................................... BH

home
L’HOMME QUI EN SAVAIT TROP