Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

L’Homme des hautes plaines

ÉTATS-UNIS 1973

Un étranger, vêtu de noir, arrive dans une petite ville frontalière du sud-ouest américain. Trois jeunes cow boys le provoquent, et l’homme sans identité les abat. Les habitants lui demandent alors de les sauver de l’attaque des bandits qui ont juré la destruction de la communauté. Il accepte mais à des conditions qui vont bouleverser le conformisme de la bourgade...

« Novembre 1984. La première rencontre a lieu dans les bureaux de Malpaso aux studios Warner de Burbank. Leur modestie surprend, comme la décontraction affable de la star, en jeans et baskets. On n’est pas en face de Dirty Harry, mais plutôt de Bronco Billy. Tout dans son apparence suggère qu’il est exactement là où il a choisi d’être. Fort de ses trente ans de métier et d’un talent en pleine maturité, il pourrait se dire, lui aussi : « Je suis ce que je veux être. » Le temps des lauriers critiques est arrivé. Le premier hommage significatif aux Etats-Unis remonte à une journée Eastwood au Musée d’Art Moderne de New York en décembre 1980. 1985 sera l’année d’une consécration européenne, au sein de trois institutions prestigieuses : la Cinémathèque Française, le National Film Theater à Londres et le Filmmuseum de Munich. L’enjeu est de taille car il y va d’un changement d’identité autant que d’image : la superstar s’apprête à recevoir ses galons d’« auteur ». Il n’en tient pas le discours pour autant. Son sens de l’humour le lui interdit. Comme il le répète volontiers, seul le travail mérite d’être pris au sérieux. »

Michael Henry Wilson (Clint Eastwood)

R/D : CLINT EASTWOOD • Sc : Ernest Tidyman • Ph/C : Bruce Surtees • M/Ed : Ferris Webster • S : James R. Alexander • Mus : Dee Barton • Déc/AD : Henry Bumstead • P : Robert Daley • 102’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Clint Eastwood, Verna Bloom, Marianna Hill, Mitch Ryan, Jack Ging, Stefan Gierasch, Geoffrey Lewis

home
L’Homme des hautes plaines