Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

L’échine du diable (2002)

L’ÉCHINE DU DIABLE (El espinazo del Diablo) Espagne-Mexique - 2001

Le monde est un orphelinat au milieu d’une guerre civile, nous errons sous ses voûtes, à travers ses couloirs – proies de soupirs fantomatiques. L’Échine du Diable provoque une étrange impression de déjà vu – que justifie son scénario (une histoire de fantôme, comme un Zéro de conduite au pays des merveilles). Or, qu’est-ce que le déjà vu sinon la vision de quelque chose de hanté ? Il existe en effet un cinéma hanté par ses propres mémoire et désir de cinéma – où la mise en scène devient mimique. Del Toro exprime trois choses : 1) Dieu hante le monde à la manière d’un fantôme (trois orphelins portent Christ en croix – premier fantôme de l’histoire – et se plaignent de ce qu’il soit lourd pour un cadavre) ; 2) la guerre en est la claire manifestation : elle tient d’une lutte impossible (comment pénétrer d’un bout de fer le souvenir d’un bout de chair ?) ; 3) le cinéma est hanté par sa propre histoire (de la Nuit du chasseur à Inferno en passant par Tristana). Le film fut un ressourcement pour del Toro, victime de la machinerie hollywoodienne. Produit par Pedro Almodovar, l’Échine du diable est d’un ton plus personnel. Marisa Paredes y livre une remarquable prestation, tandis qu’Eduardo Noriega, après Tesis, incarne une nouvelle figure maléfique. Le travail photographique de Guillermo Navarro est sublime et annonce l’extrême beauté du Labyrinthe de Pan. Il permet à del Toro de mener à bien la plus grande idée du film : que l’impossibilité de mourir du fantôme soit comme la recherche d’une nouvelle naissance.

Fabien Qui

R/D : Guillermo del Toro • Sc : Guillermo del Toro • Ph/C : Guillermo Navarro • M/Ed : Luis De La Madrid • S : Miguel Rejas • Mus : Javier Navarrete • Déc/AD : Cesar Maccarón • Cos : Jose Vico • Eff Spé/Spe Eff : Reyes Abades • Maquillage/Make-up : Jorge Hernández, David Marti • P : Guillermo del Toro, Pedro Almodóvar • 106’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Eduardo Noriega, Marisa Paredes, Federico Luppi, Inigo Garcés, Fernando Tielve, Irene Visedo, Berta Ojea Contact :

home
L’échine du diable (2002)