Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

LA RAGE AU CŒUR

États-Unis - 1989

Dans la partie sud de Los Angeles, Gideon, patriarche garde une nostalgie pour les traditions du sud des États Unis. Il s’occupe de son jardin et fait un élevage de poulets, enfreignant ouvertement les règlements de la ville, sous le regard agacé de ses voisins. Retraité, il vit en compagnie de son épouse Suzie, une sage-femme dont les méthodes traditionnelles sont devenues soudain très en vogue. Tous deux ont toujours travaillé dur et sont très croyants. Gideon tente d’inculquer ses traditions et ses croyances à ses deux fils : Junior accepte sans réticence l’univers de son père, tandis que Babe brother est le premier membre de la famille à s’orienter progressivement vers le monde des « Buppies » (Black Urban Professional). Gideon doit faire face, en la personne de son fils cadet à une nouvelle génération, déchiré entre la loyauté envers ses racines et le désir de se faire une place au soleil. Babe Brother et sa femme ont toujours rêvé de faire fortune et leur rejet des faveurs de Gideon entraîne la discorde au sein de la famille. Discorde qui est sur le point d’éclater lorsque Harry Mention surgit comme par enchantement dans la maison de Gideon. Ses superstitions et ses récits mystiques font soudain renaître le vieux sud au coeur de Los Angeles. Il terrifie les enfants et divise les adultes. Plus il s’incruste dans la demeure de Gideon, plus ses occupants deviennent agressifs. Junior et Babe Brother se querellent avec leurs femmes et entre eux, alors que des relents du passé viennent soudain assombrir le présent. Gideon tombe brutalement malade et alors qu’il lutte entre la vie et la mort les deux frères en viennent à s’affronter violemment...
En tête d’affiche de la Rage au coeur, Danny Glover, auréolé du succès commercial de l’Arme fatale (Lethal Weapon, Richard Donner, 1987), est aussi le producteur exécutif du film. Il fut le premier acteur à accepter sur lecture du script et son enthousiasme a donné le coup de pouce nécessaire pour monter le film.

Le titre original, To Sleep With Anger, vient du dicton : « Ne t’endors jamais lorsque tu es en colère » explique Charles Burnett. « Mais les personnages de ce film ont vécu avec leurs frustrations, pas seulement une nuit, mais des années entières. » La Rage au coeur a offert au réalisateur l’occasion d’aborder des thèmes de prédilection : le pouvoir du récit, les origines folkloriques du bien et du mal, la puissance de l’amour familial, les pulsions violentes et le manque de confiance qui divisent souvent ces familles.

« Le film de Burnett n’est pas seulement magnifique (et drôle, il ne faudrait pas l’oublier), il est aussi un antidote au mauvais cinéma américain, avide de pathétique et de psychodrames décervelés.  » - Libération

R/D : CHARLES BURNETT • Sc : Charles Burnett • Ph/C : Walt Lloyd • M/Ed : Nancy Richardson • S : Veda Campbell • Mus : Stephen James Taylor • Déc/AD : Penny Barrett • Cost : Gaye Shannon-Burnett • P : Thomas S. Byrnes, Caldecot Chubb, Darin Scott • 101’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Danny Glover, Paul Butler, DeVaughn Nixon, Mary Alice, Reina King, Cory Curtis, Richard Brooks, Sheryl Lee Ralph, Carl Lumbly, Vonetta McGee, Paula Bellamy

11 nov • 10h30 • PT
12 nov • 16h00 • Gaumont

home
LA RAGE AU CŒUR