Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

LE BEAU SERGE

France - 1958

Après dix ans d’absence, François retrouve le village de son enfance. Il a gardé le souvenir d’un ami. Serge, à qui un brillant avenir était promis. Mais il apprend que Serge est un ivrogne... Le film qui a lancé la Nouvelle Vague.

« Le Beau Serge étant déjà écrit, j’ai pu le tourner avec l’argent de l’héritage, plus la dot de ma femme. Car j’avais épousé une femme qui avait une dot ! Je crois bien que c’était la dernière ! J’ai donc monté une société. Et comme je suis très famille, je l’ai appelé AJYM. "A" était le prénom de ma femme Agnès, "J et Y" représentaient les initiales de mon fils aîné Jean-Yves. Enfin le "M" rendait hommage à mon deuxième fils Mathieu.
Le tournage du Beau Serge se passa très bien, sauf qu’au bout de cinq jours, j’avais déjà trois jours de retard ! J’étais extrêmement perfectionniste, Kubrick était un clown à côté de moi ! Charles Bitsch, mon assistant avec Philippe de Broca, me prévint que si le rythme continuait ainsi, on allait mettre quinze semaines au lieu des huit prévues. J’ai alors changé ma manière de travailler. Je fus moins méticuleux, j’ai rattrapé mon retard et on a terminé le film dans les temps. »

R/D : CLAUDE CHABROL • Sc : Claude Chabrol • Ph/C : Henri Decae • M/Ed : Jacques Gaillard • S : Jean-Claude Marchetti • Mus : Émile Delpierre • P : Claude Chabrol • 93’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Gérard Blain, Jean-Claude Brialy, Bernadette Lafont, Michèle Méritz, Claude Cerval, Edmond Beauchamp, Jeanne Perez

8 nov • 16h00 • Gaumont
13 nov • 20h00 • OW

home
LE BEAU SERGE