Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

LE FILS DU DÉSERT

(3 Godfathers)
ÉTATS-UNIS 1948

Après le braquage d’une banque, trois hors-la-loi errent, assoiffés, dans le désert. Ils rencontrent une femme sur le point d’accoucher.

Trois hommes, un couffin et l’Ouest. Le Fils du désert descend d’une longue lignée d’adaptations de la nouvelle de Kyne, qui devint un film de la série Broncho Billy en 1915 avant d’être tourné par Ford en 1919 sous le titre de Marked Men, avec son ami Harry Carey. Après la mort en 1947 de ce dernier, à qui il dédie ce film, Ford appelle son fils, Harry Carey Jr. Il lui confie le rôle de l’un de ces « Rois Mages de l’Ouest » qui, guidés par une Bible, assurent la protection d’un nouveau-né dans l’enfer du désert. À ses côtés, les expérimentés John Wayne et Pedro Armendariz apportent chaleur et humanité à leurs personnages de hors-la-loi sur le chemin de la rédemption. Plus léger que la Patrouille perdue avec laquelle il partage une imagerie religieuse d’aube et de fin du monde dans le néant des dunes (ici, la Vallée de la Mort californienne), ce Fils du désert marque l’entrée de la couleur dans le western fordien. Selon Joseph McBride, « ce western en Technicolor d’un sentimentalisme sans borne est peut-être visuellement le plus beau film [de John Ford]. C’est aussi une allégorie dont le symbolisme, pour reprendre les termes de James Agee, “naît de la réalité et l’exalte”. »

Three outlaws on the run discover a dying woman and her baby. They swear to bring the infant to safety across the desert, even at the risk of their own lives.

R/D : JOHN FORD • Sc : Laurence Stallings, Frank S. Nugent, d’après/from Peter B. Kyne • Ph/C : Winton C. Hoch • M/Ed : Jack Murray • Déc/AD : James Basevi • S : Joseph I. Kane, Patrick Kelley • Mus : Richard Hageman • P : John Ford, Merian C. Cooper • 1h46 • 35mm • F • Coul/col • Int/Cast : John Wayne, Pedro Armendariz, Harry Carey Jr., Ward Bond

16 nov – 16h30 – Gaumont 4

home
LE FILS DU DÉSERT