Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

LE FLAMBEUR (The Gambler)

États-Unis – 1974

Alex Freed est un professeur de littérature qui a un vice : le jeu. Un vice qui lui fait perdre tout son argent, sa petite amie et l’affection de ses proches. Une descente aux enfers qui ne l’empêche pourtant pas de continuer à dépenser son argent aux tables de jeux...
Le Flambeur est le premier film américain de Karel Reisz. Le scénario de James Toback s’inspire de faits réels, notamment de sa propre vie. Il s’inscrit dans un genre déjà bien délimité, celui qui, suivant le Joueur de Dostoïevski, s’intéresse au « démon du jeu », faisant de cette passion exclusive le lieu d’une descente aux enfers aux accents métaphysiques. Dans la même veine, on peut citer La Baie des anges (1963) de Jacques Demy, le Kid de Cincinnati (The Cincinnati Kid, 1965) de Norman Jewison ou Tricheurs (1984) de Barbet Schroeder. Le Flambeur est par ailleurs un polar efficace, qui s’appuie sur l’interprétation subtile de James Caan (Le Parrain, Rollerball, The Yards) - esprit fébrile dans un corps puissant qui ajoute au suspense du film. Jean-Paul Török reliait le Flambeur à l’oeuvre britannique de Reisz, y voyant un « film d’exil - d’exil moral autant que géographique  », un « film d’individu dans un cinéma de plus en plus standardisé » (Positif , n°170).

R/D : KAREL REISZ • Sc : James Toback • Ph/C : Victor J. Kemper • M/Ed : Roger Spottiswoode • S : Dennis Maitland, Terry Rawlings • Mus : Jerry Fielding • Déc/AD : Philip Rosenberg • Cos : Albert Wolsky • P : Robert Chartoff, Irwin Winkler (Chartoff-Winkler Productions ; Paramount Pictures) • 111’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Morris Carnovsky, Jacqueline Brookes, Burt Young

home
LE FLAMBEUR (The Gambler)