Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY

(The Picture of Dorian Gray)
États-Unis • 1945

Dorian Gray, jeune et bel aristocrate londonien, ne peut se résoudre à faner. Face à son portrait, il émet le souhait de jeunesse éternelle.

Suite à la suggestion insidieuse d’un lord décadent (George Sanders, encore), Dorian Gray tend un piège à une jeune fille dans sa grande maison. Test de vertu : passera-t-elle dans la pièce sombre où l’attirent les notes de Chopin ? S’envolera-t-elle par le blanc escalier ? Jeu de pouvoir, jeu d’échecs, jeu de lumière, cette séquence synthétise l’horreur psychologique du Portrait de Dorian Gray version Lewin, son premier film réalisé au sein d’une Major, cette MGM où il fit l’essentiel de sa carrière de scénariste et producteur. Le tournage fut pourtant houleux, la méticulosité du cinéaste irritant Pandro S. Berman. La scène de danse, portée par Devi Dja, en fit les frais. Une anecdote est devenue célèbre : à Berman, qui lui demandait d’utiliser un champ/contre-champ pour accélérer le tournage d’une scène, Lewin répondit que ce n’était pas son style. Berman : « Le style ? Je n’en veux pas dans mes films ! ». Le Portrait de Dorian Gray est pourtant une éclatante démonstration de style, une tapisserie de symboles magnifiée par la photo d’Harry Stradling. Et on y retrouve, dans la bouche de lord Henry, une maxime bien lewinienne : « Je peux tout croire, à condition que ce soit incroyable ».

R/D : Albert Lewin • Sc : Albert Lewin, d’après le roman de/from the novel by Oscar Wilde • Ph/C : Harry Stradling • M/Ed : Ferris Webster • S : Douglas Shearer • Mus : Herbert Stothart • Déc/AD : Gordon Wiles, Cedric Gibbons, Hans Peters • Cos : Irene Valles • P : Pandro S. Berman • 110’ • 35mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Hurd Hatfield, George Sanders, Angela Lansbury

15 nov • 20h30 • Petit théâtre
19 nov • 14h00 • Multiplexe Gaumont

home
LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY