Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

LE SATELLITE MYSTERIEUX

(Uchûjin Tôkyô ni arawaru)
Japon • 1956

D’étranges lumières sont aperçues dans le ciel de Tokyo. Ce sont des extraterrestres venus avertir les humains d’un grand danger.

En 1953, Byron Haskin réalise La Guerre des mondes et confirme que, dans le cinéma américain, les extraterrestres représentent un danger pour l’humanité. Pourtant, c’est tout l’inverse au Japon. Qui de plus apte à protéger la terre que ceux qui ont assez de recul pour voir que c’est l’humain seul qui représente la menace ? Le premier film de science-fiction japonais en couleurs s’inscrit à la fois dans la mouvance du film de monstres (Godzilla est sorti depuis deux ans) du film d’extraterrestres amicaux et du film catastrophe, très populaire sur l’archipel. Et s’il n’est pas exempt de clichés, on lui pardonne vite en comparaison à son charme indéniable. Il n’y a qu’à voir ces créatures à la forme surréaliste offensées d’être trouvées « laides » par les humains pour s’en convaincre. La bombe atomique n’est pourtant jamais loin. Le but, réussir à convaincre l’ONU de toutes les lancer sur un astéroïde pour qu’il ne détruise pas la planète. En somme, l’utiliser pour de bonnes choses plutôt que pour semer la mort. Stanley Kubrick en parle même d’une influence (lointaine) pour 2001, l’odyssée de l’espace.

R/D : Koji Shima • Sc : Hideo Oguni, d’après le roman/from a novel de/by Gentaro Nakajima • Ph/C : Kimio Watanabe • M/Ed : Toyo Suzuki • Mus : Seitarô Ômori • Déc/AD : Shigeo Mano • P : Masaichi Nagata • 87 min • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Keizô Kawasaki, Toyomi Karita

FILM ANNULE

home
LE SATELLITE MYSTERIEUX