Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

LES DEUX ANGLAISES ET LE CONTINENT

France • 1971

Paris, fin du XIXe siècle. Claude Roc, jeune bourgeois couvé, s’éprend d’Anne Brown, une étudiante britannique. Cette dernière a une sœur…

Variation sur un motif. Après Jules et Jim, Truffaut adapte de nouveau Henri-Pierre Roché, un de ses livres de chevet, et tisse un canevas en tirant les fils d’amours contrariés par la distance, le temps, le rigorisme, le désir. George Delerue, le plus truffaldien des compositeurs, à écouter par ailleurs pendant le festival dans le Roi de cœur, signe ici l’une de ses plus belles partitions romantiques depuis Jules et Jim. Chronique amoureuse au long cours, précieuse, littéraire, délicate et mélancolique, Les Deux Anglaises et le Continent est l’un des films préférés de son auteur. Lequel prévient les spectateurs dans le documentaire Vivement Truffaut : « Si on n’aime pas entendre parler d’amour au cinéma, il ne faut pas aller voir Les Deux Anglaises. Il n’y a pas une image, pas une phrase qui ne s’y rapporte. Les personnages éprouvent des sentiments très forts. Ils les commentent pour eux, entre eux, sans relâche, et ils arrivent à un certain moment à être malades d’amour ». Mais si on aime entendre parler d’amour au cinéma, voilà un continent à ne pas rater.

R/D : François Truffaut • Sc : François Truffaut, Jean Gruault, d’après/from a novel by Henri-Pierre Roché • Ph/C : Nestor Almendros • M/Ed : Yann Dedet, Martique Barraque • S : René Levert • Mus : Georges Delerue • Déc/AD : Michel de Broin, Jean-Pierre Kohut • Cos : Gitt Magrini • P : Marcel Berbert, Claude Miller • 135’ • 35mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Jean-Pierre Léaud, Philippe Léotard, Kika Markham, Stacey Tendeter

19 nov • 16h00 • Cinéma Orson Welles, MCA

home
LES DEUX ANGLAISES ET LE CONTINENT