Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

La Fille et le chêne

CROATIE 1955

La petite Smilja vit avec sa mère dans une région pauvre et sèche, où les femmes sont condamnées à porter de grands seaux d’eau le long d’une haute colline afin de donner à boire à leur famille. Un jour, la mère de Smilja, usée par les temps si durs et par tant d’efforts répétés, meurt d’épuisement près d’un jeune chêne qui par miracle avait poussé dans la rocaille. Elle grandit orpheline parmi les villageois, si pauvres que c’est la famille la plus « aisée » qui doit l’élever. Smilja continue d’arroser le petit chêne près duquel sa mère est morte : ils poussent et grandissent ensemble. Mais le monde est bien plus cruel pour une jeune fille que pour un arbre.

La Fille et le chêne est l’un des films les plus importants des années cinquante. Il faut en signaler la photographie de Frano Vodopivec, inspirée du noir et blanc contrasté et mystique de Gabriel Figueroa. Les partis pris de mise en scène sont aussi surprenants qu’hypnotiques. Les angles de caméra, le choix des cadres, l’irruption hiératique de gros plans sauvent le film du catéchisme auquel il aurait pu se livrer.

R/D : KREŠO GOLIK • Sc : Mirko Božic • Ph/C : Frano Vodopivec • M/Ed : Radojka Ivancevic • S : Albert Pregernik • Mus : Branimir Sakac • Déc/AD : Frano Šimunovic • P : Jadran film / Mirko Lukavac • 80’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Tamara Markovic, Ljubivoje Tadic, Josip Petricic, Viktor Bek, Andrej Kurent, Miodrag Popovic, Stojan Arancelovic, Violeta Proševska

home
La Fille et le chêne