Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

La Grande Menace


de Gilles Laprévotte, Michel Luciani, Anne-Marie Mangin (1989) Coédition Maison de la culture/Festival international du film d’Amiens Editions Trois Cailloux

Prix de la critique du meilleur ouvrage de cinéma de l’année

1950-1954. Les agissements du sénateur Mc Carthy frappent de plein fouet la production hollywoodienne. Bras séculier d’un anticommunisme virulent et sans nuances, Mc Carthy répand la peur et l’inquisition, encourage la dénonciation, traque impitoyablement toute divergence par rapport à « la norme »

Dans une atmosphère de Guerre Froide finissante le maccarthysme remonte à contre-courant de l’Histoire. II met en scène, dans une opposition noir-blanc, l’affrontement "planétaire" entre le "rêve" américain et le "cauchemar" soviétique, les légions d’anges et les cohortes de démons.

Mais la croisade maccarthyste déborde largement cette hystérie aberrante. Elle symbolise, incarne l’Amérique une et indivisible, phare de la civilisation, quintessence de la démocratie, que "menace" l’Antéchrist.

Sous le rouge se cachent le communiste mais aussi le libéral. Et la guerre sainte doit, au delà de l’épreuve, conforter le mythe américain et le nécessaire consensus.

L’existence de l’Ennemi, réel ou fantasmé, alimente films antirouges, science-fiction, traverse westerns et films noirs.

Ces "bords et débords" du maccarthysme forment la matière de LA GRANDE MENACE. Ils découpent en creux une possible lecture de l’imaginaire américain, où la peur de l’Autre, du communiste, du différent, façonne une vision du monde.

home
La Grande Menace