Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

La Nuit de l’iguane

États-Unis – 1964

Larry Shannon, un pasteur alcoolique suspendu pour « fornication et blasphème » est contraint de se reconvertir en guide de voyage organisé sur le thème : « Le monde de Dieu vu par un homme de Dieu. »
Au Mexique, à la tête d’un groupe de vieilles américaines, il est l’objet des avances d’une nymphette, au grand désespoir de son chaperon, une bigote hystérique et frustrée qui tentera alors de le faire renvoyer. Excédé, Shannon prend l’initiative d’emmener le groupe dans un hôtel surplombant la mer et tenu par Maxine, une femme libre et impétueuse. Tous ces personnages vont s’affronter, s’humilier, se confier, et pour certains d’entre eux, au terme d’une nuit bouleversante, choisir comment ils vont continuer à vivre.
Dans le film de John Huston, Figueroa semble d’abord être engagé à titre de « Mexicain » pour donner à voir le Mexique où se passe l’action du film. Les qualités majeures de Figueroa, dans un noir et blanc toujours aussi magnifique, s’expriment pleinement dans cette Nuit de l’iguane : un talent à la fois primitif et stylisé pour les paysages de son pays (le désert, la rocaille, la mer, la chaleur qui pèse sur les choses et les êtres) ; une propension à restituer la lourdeur des corps, leur profil millénaire et la dérive érotique des chairs (qui ressort tout autant de la brutalité esthétique de Huston que du style moite de Tennessee Williams). Cette photographie si précise (et parfois précieuse) est l’un des principaux atouts d’un film parfois mal aimé.

R/D : John Huston • Sc : John Huston, Anthony Veiller d’après la pièce de/from a play by Tennessee Williams • Ph/C : Gabriel Figueroa • M/Ed : Ralph Kemplen • S : Basil Fenton-Smith • Mus : Benjamin Frankel • Déc/AD : Stephen B. Grimes • P : Ray Stark, Sandy Whitelaw, Emilio Fernandez • 125’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Richard Burton, Ava Gardner, Deborah Kerr, Sue Lyon

sam. 12 – 14h00 – AD............................Holl-Mex

home
La Nuit de l’iguane