Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

La chanson du premier Amour

(Aradjin siro yergue) Arménie - 1958

La Chanson du premier amour marque le retour à la normalité de la production cinématographique d’un studio national. Celui d’Erevan. Staline était mort - et enterré pour le rapport Kroutchev - l’Union Soviétique tentait de secouer le joug pesant du discours unanimiste et centralisateur de l’époque de la guerre contre l’Allemagne nazie puis de la Guerre froide. Les jeunes réalisateurs des « petites républiques » (Géorgie, Arménie...) tentèrent d’introduire une dimension plus contemporaine (et proche des gens) dans leurs sujets. C’est dans ce contexte qu’il convient d’inscrire la Chanson du premier amour, un mélodrame à la trame assez banale : un chanteur de variétés se laisse griser par le succès et les conquêtes faciles... Quand vient l’heure des désillusions, ses proches vont généreusement venir à la rescousse pour lui permettre de s’en sortir. Le film, qui eut un immense succès en Arménie, vaut d’abord pour la qualité de la musique originale composée par Lazare Sarian et Alexandre Haroutiounian. Sur un registre, évidemment plus léger que celui des compositions d’Aroun Khatchatourian (pour Zanguezour notamment) ou de Tigrane Mansourian (pour Sayat Nova), ces deux musiciens parviennent à inscrire le film dans les mémoires arméniennes. Car, rappelons le, dans le cinéma arménien, la musique sonne fort car elle doit s’entendre. Point de vue qui n’est pas forcément partagé par un grand nombre de musiciens ou théoriciens du cinéma.

J.-P.G.

R/D : Laerte Vagharchian, Iouri Yerzinkian • Sc : Jiraïr Hakobian, Iakov Voltchek • Ph/C : Artachès Djalalian • Mus : Arno Babadjanian, Lazare Sarian • Déc/AD : Valentin Podpomogov • P : Armenfilm • 96’ • Format • F • N&B/B&W • Int/Cast : Hratchia Nersissian, Khoren Abrahamian, Vagharch Vagharchian, Emma Soudakova... Contact :

home
La chanson du premier Amour