Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Le Président :: Pierre-William Glenn

(Chef opérateur)

En 1968, Pierre-William Glenn devient chef opérateur. Il a vingt-cinq ans. Il participe au tournage d’un film en noir et blanc réalisé par Peter Goldman : Wheels of ashes. Il enchaîne ensuite les tournages, jusqu’à quatre par année. Il travaille avec de nombreux réalisateurs de la Nouvelle Vague, notamment François Truffaut (La nuit américaine, 1972 ; Une belle fille comme moi, 1972 ; L’argent de poche, 1975). Il prête ses services à des cinéastes marginaux, mais est fidèle à Bertrand Tavernier (L’horloger de Saint-Paul, 1973 ; Que la fête commence, 1974 ; Le Juge et l’assassin, 1975 ; La Mort en direct, 1979 ; Coup de torchon, 1981) et Alain Corneau (France société anonyme, 1973 ; La menace, 1977 ; Série noire, 1978 ; Le choix des armes, 1981). Il est directeur de la photographie pour Costa-Gavras (État de siège, 1972), Roger Vadim (La jeune fille assassinée, 1974), Joseph Losey (Monsieur Klein, 1975 ; Les routes du sud, 1977), Maurice Pialat (Passe ton bac d’abord, 1978 ; Loulou, 1979), Yves Boisset (Allons z’enfants, 1980 ; Le prix du danger, 1982), et Samuel Fuller (Sans espoir de retour, 1988). Il ne demande rien aux réalisateurs pour lesquels il travaille. Son seul critère est de les entendre lui raconter une histoire. Il est le premier à utiliser la pellicule Fuji, et se fait le spécialiste français de la steadycam, une caméra portée à l’épaule ou à la main, munie d’un système anti-vibratoire. Il est devenu, au fils des ans, l’une des plus éminentes personnalités du monde de la direction de la photo en France et en Europe.

home
Le Président :: Pierre-William Glenn