Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Les Survivants de l’infini

États-Unis – 1955

Quelques habitants de la planète Metaluna débarquent sur Terre pour trouver l’uranium qui leur permettra de résister aux attaques des habitants de la planète Zahgon. Ils sont aussi venus chercher les meilleurs esprits scientifiques de notre planète.

Les Survivants de l’infini (sublime titre français !) est un classique de la SF des années 50. Un classique particulier cependant, tant il se détache du tout-venant de la production du genre. Première caractéristique : il est tourné en Technicolor avec un budget confortable (les films de SF étaient le plus souvent en noir et blanc, avec des budgets réduits). Le film brille donc par son aspect visuel, ses couleurs tranchées, notamment dans son final qui frise la poésie surréaliste (on dit que certaines scènes sur la planète Metaluna furent réalisées par Jack Arnold). Ensuite, les thèmes et la mise en scène tombent moins dans le manichéisme anticommuniste de la majorité de ces productions, préférant avancer une réflexion sur le devenir de l’humanité. Nul doute qu’il influença nombre de films, à commencer par le célèbre Planète interdite (Forbidden Planet, Fred M. Wilcox, 1956). Joe Dante déclarait à Positif : « Les Survivants de l’infini a été pour moi ce que fut La Guerre des étoiles pour la génération des années 70. La nuit, quand une branche frottait contre ma fenêtre, je m’imaginais être visité par un mutant de Metaluna. Lorsque je suis devenu réalisateur, j’ai essayé de conserver cet enchantement. »

R/D : Joseph M. Newman • Sc : Edward G. O’Callaghan d’après l’histoire de/from a story by Raymond F. Jones • Ph/C : Clifford Stina • M/Ed : Virgil W. Vogel • S : Leslie I. Carey, Robert Prichard • Mus : Joseph Gershenson • Déc/AD : Alexander Golitzen, Richard H. Riedel • P : William Alland • 87’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Jeff Morrow, Faith Domergue, Rex Reason, Lance Fuller, Russell Johnson, Douglas Spencer

jeu. 17 – 14h00 – OW................................ CB/JD

home
Les Survivants de l’infini