Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Liste des projets sélectionnés

AMERIQUE LATINE

Evita – Argentine
de Pablo Agüero, en collaboration avec Santiago Amigorena
En 1952, Eva Perron, icône d’un système politique, meurt. Dans les vingt-cinq années qui suivront, son corps fait l’objet d’une lutte très politique qui met à jour les soubresauts de l’histoire argentine. Durant ce quart de siècle où son corps est disputé, recherché, l’alibi de meurtres et de violences, Eva Perron devient Evita, le mythe que l’on connaît aujourd’hui.

Mon amie, Celle du Parc (Mi Amiga del Parque) – Argentine
de Ana Katz
Liz (34 ans), écrivain en crise et récemment mère de Nicanor, fait des promenades hivernales dans un parc de Buenos Aires, pendant que son mari filme au Chili, un volcan en pleine activité. Dans ce cadre, elle se lie avec un groupe de mères -et certains pères- ainsi elle rencontre Rosa, une autre femme qui prend l’air avec sa fille Clarissa. Rosa semble voir l’éducation d’une autre manière, libérée des préjugés bourgeois, plus proche de valeurs marginales, et en même temps pragmatiques et impertinentes. Cette amitié, qui promettait d’être amusante et libératrice finit cependant par révéler leur vulnérabilité face à leurs enfants et leur manque radical de confiance en elles-mêmes.

Tuez-moi s’il vous plait (Mate-me por favor) – Brésil
de Anita Rocha de Silveira
Alors qu’une vague de crimes sanglants à l’encontre de jeunes femmes sévit dans leur quartier, Bia et son frère Joao vont devoir apprendre à faire face à la mort. Confrontée au corps mutilé d’une de ces jeunes femmes, Bia, fascinée, va vouloir se sentir vivante à tout prix au mépris des risques. Joao lui, enfermé dans son univers virtuel, voit une amie virtuelle dont il est amoureux, disparaître des réseaux sociaux.

Enfant Anonyme (Nino Nadie) - Chili
de Fernando Guzzoni
La famille, la maladie, les amis et leurs excès, l’évasion par éthylique, la sexualité et ses ambigüités, sont les pièces qui composent et fragmentent la personnalité de Jésus qui vit avec son père Hector à la périphérie de Santiago. Enfant anonyme induit une réflexion sur la recherche de l’identité, la violence, la solitude et la dysfonctionnement des relations humaines.

Le Sourcier (Radiestesia) – Chili
de Jairo Boisier
Dans une petite ville au nord du Chili, tout le monde pense qu’Elias Salgado, un homme d’une quarantaine d’années, a le don de détecter de l’eau dans le sous-sol. Et pourtant … seule sa fille de dix ans, la petite Asuncion, possède. Il garde le secret qu’il a lui-même construit, des années plus tôt, pour conserver l’estime de tous. Quand la vérité éclate au grand jour, tout change pour ce veuf qui, frappé par la honte, projette de quitter son village natal.

La Chanson d’Eliecer (El son de Eliecer) - Colombie
de Joan Gomez et Ivan Sierra
Après la mort de son père, un vieil homme, solitaire invétéré, est obligé de recueillir sa demi-sœur. Il doit alors se charger de la ramener à sa mère qui l’a abandonnée alors qu’elle n’était qu’un nouveau-né pour vivre à la ville. Le voyage, sans argent, est difficile. Laisser la fillette à sa mère le sera tout autant. Ce voyage ensemble et la séparation qui s’en suit vont faire apparaître la possibilité de retrouver une famille et une maison pour les deux personnages.

Violence (Violencia) – Colombie
de Jorge Forero
Violence conte trois histoires dans la vie de quelques citoyens pris au hasard qui vivent, comme leurs familles, un conflit qui génère chaque jour plus de conflit. Observer le jour, les détails qui passent inaperçus, les conflits internes, la quotidienneté dans la guerre. Violence est un portrait simple d’un jeu atroce, où nous sommes tous des pièces sans identité.

Gente (Ngöbe) – Costa Rica
de Laura Astorga
Dulce est une jeune ngöbe (indigène) incarcérée pour meurtre. Son silence durant son procès amène beaucoup à penser qu’elle est sourde et muette et complétement étrangère au système légal occidental des Blancs. Elle se retrouve finalement en prison où, pour la première fois de sa vie, elle peut manger trois repas par jour, apprendre l’espagnol et devenir plus forte. Son procès est ré-ouvert grâce à l’aide d’un avocat d’une organisation non gouvernementale. Mais alors qu’elle est remise en liberté, elle se révèle incapable de vivre normalement en dehors de la prison.

L’Escadron de la Mort (El Escuadron de la Muerte) – Guatemala
de Jayro Bustamente
Nicolasa est sur le point de devenir présidente de l’escadron de la mort, une congrégation de femmes catholiques vêtues de noir et présentes à toutes les veillées funèbres. Elles sont surtout connues pour posséder une arme capable de fusiller la réputation de toute personne qui ne respecte pas les règles morales de l’église : le commérage. Nicolasa croit être capable de pouvoir vivre sans passion, sans plaisir et « sans péchés » pour assumer cette responsabilité et ainsi cacher son passé. Mais la vie et les rencontres vont lui apprendre à privilégier l’amour pour Beltran, l’homme de sa vie, aux dépens de sa réputation.

AFRIQUE

Miriam Makeba, Nightingale Flying Home – Afrique du Sud
de Ramadan Suleman
Makeba est un long métrage documentaire qui célèbre la musique, l’exil et l’engagement politique pour la libération du continent africain de l’icône sud-africaine Miriam Makeba. Le documentaire juxtapose la vie en exil de Miriam Makeba à l’histoire de l’apartheid en Afrique du Sud. C’est un film constitué en grande majorité d’archives, dont certaines exclusives, illustrées par la voix enregistrée de Miriam Makeba. Aux joies de la scène seront mises en parallèle les douleurs de l’exil et les contradictions marquées par cinq mariages et la perte de sa fille Bongi.

Pakitalaki, Portrait d’une Famille – Burkina Faso
de Adama Sallé
La famille Ouédraogo vivote dans un quartier populaire de Ouagadougou. Le père, Gabi, fait vivre la famille grâce à la vente informelle de viande pendant que le fils cadet, Luc, qui a renoncé à trouver du travail, traîne à longueur de journée dans sa chambre. Le retour du fils aîné, Marc, ayant fait ses études en Europe, marque un enrichissement soudain de la famille. Lorsqu’il est arrêté et emprisonné, les Ouédraogo sombrent dans la misère. Le père et le fils cadet s’abîment dans la folie, alors que Maria, la jeune fiancée, de Marc se prostitue pour assurer la subsistance de son nouveau-né.

À Sept Battements d’Elles – Côte d’Ivoire/France
documentaire de Bientou Diarra
Une mère conte à sa fille de quatre ans, les pérégrinations de Mahdou, l’Ibis sacré. Le but : transmettre à sa fille l’histoire et les origines de son grand-père maternel méconnu. Au fil du conte, des parents et amis viendront témoigner de leur vie au côté de Mamadou Diarra, cet homme, mon père, symbolisé par l’Ibis sacré.

Lamb - Ethiopie
de Yared Zeleke
Ephraïm est un jeune garçon éthiopien qui a perdu sa mère au cours d’une famine. Son père l’envoie, accompagné de son inséparable brebis, chez des parents éloignés dans une région plus verte du pays, loin de leur terre natale dévastée par la sécheresse. Nostalgique, se faisant rejeter dans le nouveau village, il n’a que des ennuis. Son oncle lui ordonne d’abattre sa brebis pour la manger mais le garçon sacrifierait tout pour sauver sa seule amie et rentrer chez lui.

Haiti Ground Zero – Haïti
documentaire de Michelange Quay
Cauchemar et éveil, le jour d’après… Une méditation poétique, photo-roman en images noir et blanc, des voix parlant, des sons à la fois réels et imaginaires émergeant des ruines d’Haïti après le tremblement de terre. Un hymne du 21ème siècle, à la survie d’un peuple, jour après jour, moment après moment. Haïti dans son essence.

Le Chant des Tlous – Madagascar
de Luck Razanajaona
Le Chant des Tlous aborde un épisode douloureux de l’histoire de Madagascar et une période trouble de la colonisation française : le massacre des insurgés malgaches en 1947. Rama, jeune rebelle malgache tiraillé par des conflits intérieurs va faire l’expérience de plusieurs vies.

Un Homme Nu – Maroc
de Kamal Lazraq
A Casablanca, Souleymane, un jeune homme marginal, vit à l’écart dans un abri sur le toit de la maison familiale. Lorsque son père, pour le punir d’un comportement déviant, saccage son abri et empoisonne ses chats, Souleymane cède à une pulsion et l’assassine. Il fuit alors la ville à bord d’un bus en direction de la frontière algérienne. Dans des zones clandestines et inhospitalières, il tente de trouver refuge en dehors d’une société qu’il a quittée avec fracas.

Un Soir de Pleine Lune – Tunisie
de Fares Naanaa
La descente aux enfers d’un couple ordinaire sur lequel pèse le poids de la société, de la culpabilité et de la mort. Dans un pays en plein questionnement sur son identité, nourri de préjugés, écartelé entre son passé et son avenir incertain, propice aux interrogations existentielles, cet homme et cette femme vont, au travers de leur séparation, réapprendre à vivre.


ASIE

Rivière de Nuages - Chine
de Haolun Shu
L’histoire de deux femmes enceintes dans le contexte de la sévère politique chinoise de planification des naissances, ainsi que les difficiles choix auxquels ces deux femmes doivent faire face. La première est une enseignante au lycée, enceinte de son deuxième enfant ; la seconde est son élève, tombée enceinte accidentellement sans être mariée.

Hiver – Inde
de Aamir Bashir
Nargis a été abandonnée par son mari Manzoor pour la « cause supérieure » de la liberté du Cachemire. Tissant un ravissant châle, elle se débrouille seule et espère le retour de Manzoor. Un jour, Manzoor revient à la maison, devenu le fantôme de lui-même, menant à une série d’événements tragiques qui forcent Nargis à remettre en question l’idée même de liberté et sa signification pour elle-même.

Les Lucioles – Mexique/Iran
de Bani Koshnoudi
Ali, jeune iranien de vingt-sept ans, a fui la répression politique de son pays et se trouve aujourd’hui à Veracruz au Mexique où il est arrivé après s’être caché dans un bateau de cargaison. Logé dans un petit motel et faisant des boulots divers, il essaie de trouver ses repères même s’il sait qu’il doit poursuivre son chemin, probablement vers les États-Unis. Dans le motel où il loge, Ali rencontre Leti, jeune femme de Veracruz qui gère le lieu avec son oncle. Leti se trouve elle-même dans une situation incertaine : oubliée et abandonnée par son copain qui a immigré en Californie, elle n’a plus de nouvelles de lui depuis des mois. Une nécessité d’amitié se prononce entre Ali et Leti et les désirs des deux jeunes les poussent à se rapprocher. Mais il y a quelque chose de flou entre eux et petit à petit, Leti découvre qu’Ali n’a pas qu’un seul secret.

Les Versets de l’Oubli – Iran
de Alireza Khatami
Iran, 2009. Un immense cimetière à la périphérie de Téhéran. Au fin fond de ce cimetière, la morgue des indigents. L’employé des pompes funèbres, bientôt soixante-dix ans, se souvient de chaque détail de sa vie, sauf du nom des gens. Des miliciens débarquent pour se débarrasser des corps de civils tués pendant les manifestations. Après leur départ, l’employé découvre le corps oublié d’une jeune femme. Il va demander l’aide de son ami, le fossoyeur, et d’une vieille femme à la recherche de sa fille disparue, avant le retour de la milice.

Aïda – Liban
de Maya Abdul-Malak
Aïda est habitée par le mythe du retour à son pays natal, le Liban, retrouvé après vingt années d’absence. Là-bas, il y a une maison à remettre en état, un amour possible, le retour attendu de son père, ancien grand militant. Ici à Paris, elle soigne des amputés qui ont la douloureuse sensation que leur membre manquant est encore présent. Elle retourne au Liban et son mythe s’écroule. Désormais tout est à construire. Elle peut enfin s’inventer une place dans ce pays.


Sélection France

Championzé
de Marc Picavez
Le 16 décembre 1925, dans le quartier de Hell’s Kitchen à New York, un homme est abattu froidement de plusieurs balles dans le dos. Trois ans plus tôt, cet homme devenait champion du monde de boxe au terme d’un combat historique contre l’idole de la France entière, Georges Carpentier. Battling Siki fut le premier noir africain à devenir champion du monde de boxe. Il fut très vite oublié. À l’époque, l’idée qu’un Noir puisse battre un Blanc est intolérable et saugrenue. Partant de sa dernière nuit à New York, son dernier combat, le film retrace l’itinéraire révolté d’un jeune gamin de Saint-Louis du Sénégal qui, durant toute sa vie, lutta contre les discriminations dont il fut sans cesse l’objet

Faire Connaissance avec la France
de Danielle Arbid
L’histoire d’une jeune libanaise de dix-sept ans, un peu voleuse et menteuse et son parcours, jalonné de dangers et de surprises à Paris. Le récit de sa rencontre avec trois hommes, trois histoires aussi impossibles que magiques, qui vont lui montrer la voie des sentiments. La lutte au quotidien, l’indispensable affrontement, la solitude, la peur et la hargne de s’en sortir… le rêve de décrocher le bonheur un jour, s’il existe. Un récit d’initiation à un pays et au monde adulte basé sur le simple principe de survie où le personnage tombe et se relève à chaque fois.

Frankaoui
de Nadia El Fani
Zakia est une jeune femme tunisienne qui a dû fuir la Tunisie quelques semaines avant la révolution, parce qu’elle avait reçu des menaces de mort des islamistes à cause de son homosexualité. À son arrivée en France, elle est prise en charge par un réseau de militants des droits de l’homme et elle est hébergée par Léa (ex-Leila) dont le mari Marc, est mort lors d’un reportage en Irak. Cet événement a profondément bouleversé Julien, leur fils adolescent qui trouve refuge dans une quête identitaire à travers l’islamisme radical. Elle ignore que Zakia mène une enquête pour démasquer les deux tortionnaires du régime de Ben Ali sous de fausses identités. Ils sont responsables de la disparition de ses parents, opposants notoires. Le jour de la révolution en Tunisie, Zakia se retrouve enfermée dans un centre de rétention à Paris. Les services administratifs français veulent l’expulser le jour même où le leader islamiste Ghannouchi rentre à Tunis après un exil de vingt ans à Londres…

Princesse Zapi
documentaire de Laurent Chevallier
Janvier 2011 : la belle-sœur guinéenne du réalisateur doit venir en France pour passer un mois de vacances. Fatoumata rêvait de venir en France pour passer des vacances en famille. Mais pour un papier oublié, son séjour touristique s’est transformé en séjour carcéral, son rêve en cauchemar. Expulsée, menottée aux pieds et aux poignets, solidement encadrée par une escorte de cinq policiers français, elle est renvoyée dans son pays après une semaine en centre de rétention. Une histoire singulière qui fait écho à des milliers d’autres, humaines, déchirantes et silencieuses.

home
Liste des projets sélectionnés